Bêta carotène : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le bêta-carotène appartient à une classe de pigments rouges, oranges et jaunes appelés caroténoïdes. Il existe des centaines de variétés de caroténoïdes qui sont des précurseurs de la vitamine A et sont convertis en vitamine A dans l'organisme. Ils sont présents dans de nombreux fruits, céréales, huiles et légumes et dans certains produits d'origine animale, comme le saumon, le homard et le jaune d'œuf. Chez les plantes, les caroténoïdes jouent un rôle essentiel dans la photosynthèse et protègent les plantes des dommages oxydatifs. Les couleurs rouge, orange et jaune de ces composés sont dues à leur absorption préférentielle de la lumière bleue. Le bêta carotène est le premier caroténoïde découvert. Il était initialement isolé des carottes. Ces dernières sont les principaux contributeurs de bêta-carotène dans l'alimentation, mais on en trouve également dans le melon, le brocoli et les épinards. Le bêta-carotène naturel utilisé dans les suppléments est généralement obtenu à partir d'huile de palme ou de micro algues marines. Chez l'homme, le bêta-carotène est converti en rétinal, essentiel à la vision, puis en acide rétinoïque, utilisé pour les processus impliquant la croissance et la différenciation cellulaire. En plus, les caroténoïdes ont des propriétés antioxydantes et immunitaires.

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Essentiel

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

Le bêta-carotène est considéré comme un nutriment essentiel lorsque l'apport alimentaire en rétinol (vitamine A) est insuffisant. En effet, le bêta-carotène est converti en acide rétinoïque par une enzyme présente dans la muqueuse intestinale et le foie.

Usages associés

Carence en vitamine A, DMLA

Effet dermatologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Chez l'homme, le bêta-carotène réduit les signes du vieillissement cutané. Les mécanismes d'action peuvent impliquer une production accrue de collagène et une réduction des réactions oxydatives nocives induites par les rayons ultraviolets.

Usages associés

protoporphyrie érythropoïétique, Exposition aux UV

Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

En laboratoire, le bêta-carotène est connu pour son action antioxydante, mais les détails de son fonctionnement n'est pas complètement compris. Bien qu'il capture efficacement les radicaux libres dans des conditions normales, son efficacité diminue sous haute pression d'oxygène, où il peut même devenir pro-oxydant. L'efficacité du bêta-carotène comme antioxydant dans le corps humain est encore sujet à discussion, car elle semble varier selon les contextes, pour des raisons encore peu claires.

Usages associés


Anticancer

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il semble y avoir une relation inverse entre l'apport alimentaire en caroténoïdes, ou les taux sériques de bêta-carotène, et l'incidence de divers cancers. Des études in vitro montrent que le bêta-carotène et le carotène de l'huile de palme inhibent la croissance des cellules tumorales. Des preuves préliminaires montrent que les caroténoïdes y compris le bêta-carotène, peuvent inhiber la croissance des cellules cancéreuses du sein. Cependant, les effets anticancéreux de la supplémentation en bêta-carotène n’ont pas été démontrés chez l’homme. Malgré ces effets positifs potentiels documentés, il y a un risque d'effet inverse : pro-cancer par accumulation des métabolites du bêta-carotène.  Il est important de noter que le tabagisme par exemple pourrait augmenter la production de métabolites cancérigènes du bêta-carotène qui, s'ils ne sont pas neutralisés par d'autres antioxydants, pourraient entraîner un risque accru de cancer du poumon.

Usages associés

Cancer du sein

Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les taux sériques de bêta-carotène semblent être inversement liés aux taux de protéine C-réactive et au nombre des globules blancs qui constituent des marqueurs d'inflammation.

Usages associés


Immuno-modulateur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les mécanismes par lesquels le bêta-carotène influence la fonction immunitaire ne sont pas encore très claires. Le bêta-carotène a des effets directs et indirects sur la fonction immunitaire, via son activité pro-vitamine A: - En réduisant les dommages oxydatifs des membranes cellulaires et de leurs récepteurs, - En influençant l'activité des facteurs de transcription sensibles à l'oxydoréduction et la production de cytokines et de prostaglandines, - En renforçant la capacité des cellules et des récepteurs à s'adapter à l'oxydoréduction.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


protoporphyrie érythropoïétique
✪✪✪✪✪

La prise de bêta-carotène par voie orale peut aider à réduire la sensibilité au soleil chez les personnes souffrant de protoporphyrie érythropoïétique (EPP), une condition génétique qui perturbe le métabolisme des porphyrines et se manifeste par une photosensibilité induite suite à la formation de radicaux libres après irradiation solaire. Chez l'adulte, 180 à 300 mg de bêta-carotène par jour sont utilisés. Chez les enfants de 1 à 4 ans, la dose quotidienne est de 60 à 90 mg ; 5 à 8 ans, 90 à 120 mg ; 9-12 ans, 120-150 mg ; 13-16 ans, 150-180 mg ; et 16 ans et plus, 180 mg. Si une réponse adéquate n'est pas obtenue, la dose de bêta-carotène peut être augmentée de 30 à 60 mg par jour pour les enfants de moins de 16 ans, et jusqu'à un maximum de 300 mg par jour pour les enfants de 16 ans et plus.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie60 - 300 mg


Carence en vitamine A
✪✪✪✪✪

Dans des essais impliquant des femmes népalaises, la supplémentation en bêta-carotène a réduit les symptômes liés à une carence en vitamine A, comme la cécité nocturne et la fièvre élevée, contribuant ainsi à diminuer la mortalité maternelle et les risques d'infections. La carence en vitamine A était probablement la cause sous-jacente de ces symptômes et maladies. La supplémentation en bêta-carotène -en tant que précurseur de la vitamine A- a offert des avantages similaires à ceux de la vitamine A, avec moins de risques pour la santé.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie42 mg


Exposition aux UV
✪✪✪✪

La supplémentation en bêta-carotène, seule ou en combinaison avec d'autres antioxydants, a montré une réduction de l'érythème induit par les UV après 8-10 semaines de traitement, nécessitant des doses d'au moins 24 mg/jour. Des études contrôlées ont observé une protection contre l'érythème UV avec des doses variées, soulignant une action photoprotectrice dose-dépendante. Cependant, l'efficacité du bêta-carotène comme protection solaire est modeste et spécifique aux personnes avec certaines photosensibilités, sans s'étendre à la prévention du cancer de la peau non-mélanome.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie24 mg


Cancer du sein
✪✪✪✪✪

Plus de 35 études observationnelles ont trouvé une association positive entre les niveaux de bêta-carotène alimentaire ou sérique et un risque réduit de cancer. Cependant, cette association n'implique pas forcément un lien de cause à effet et pourrait refléter d'autres facteurs diététiques ou de mode de vie. Les recherches observationnelles indiquent qu'une alimentation riche en bêta-carotène est liée à un risque réduit de cancer du sein chez les femmes préménopausées, en particulier celles présentant un risque élevé dû à des antécédents familiaux ou une consommation importante d'alcool. Une augmentation de l'apport en bêta-carotène est associée à une diminution jusqu'à 18% du risque de cancer du sein et à une amélioration jusqu'à 30% de la survie globale chez les patientes atteintes de ce cancer.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 8 mg


DMLA
✪✪✪✪✪

La recherche clinique indique qu'une combinaison d'antioxydants incluant 15 mg de bêta-carotène, 500 mg de vitamine C, 400 UI de vitamine E et 80 mg de zinc par jour peut réduire jusqu'à 31% le risque de progression vers une DMLA avancée. Cette combinaison est particulièrement efficace chez les patients avec une forme sévère de la maladie, réduisant la progression vers une DMLA avancée de 34% et la perte de vision de 29%. Les preuves concernant l'utilisation du bêta-carotène chez les patients à faible risque de DMLA sont contradictoires, tout comme le rôle du bêta-carotène alimentaire dans la réduction du risque de DMLA.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie15 mg

Synergies

Zinc, Vitamine E -, Vitamine C -


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 3 mg - 30 mg

Il est recommandé de consommer cinq portions ou plus de fruits et légumes par jour fournissant 3 à 6 mg de bêta-carotène. Les suppléments de bêta-carotène varient de 3 à 30 mg/jour, mais des doses médicinales allant de 30 à 300 mg/jour sont utilisées pour traiter certaines conditions spécifiques comme la protoporphyrie érythropoïétique. Pour une protection solaire efficace, une dose supérieure à 24 mg/jour pendant plus de deux mois est recommandée.

Femme enceinte : 3 mg - 6 mg

Il n'y a pas de problème de sécurité à des doses alimentaires.

Femme allaitante : 3 mg - 6 mg

Il n'y a pas de problème de sécurité à des doses alimentaires.

Enfant jusqu’à 18 an(s) : 3 mg - 6 mg

Il n'y a pas de problème de sécurité à des doses alimentaires.


Interactions

Médicaments

hypocholesterolemiant : interaction modérée

Les médicaments réduisant l'absorption des graisses, comme la cholestyramine, le colestipol et l'orlistat, peuvent aussi diminuer l'absorption du bêta-carotène. Pour éviter cela, il est recommandé d'espacer la prise de ces médicaments et du bêta-carotène d'au moins 2 heures.


Précautions

Trisomie : éviter

Chez les enfants trisomiques : cas de convulsions lors de traitements prolongés avec du 5-HTP.