Anis vert : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'anis, de la famille des Apiacées, est originaire de l'Est de la Méditerranée. C'est une plante herbacée annuelle, qui mesure 50 à 80 cm de haut, avec des fleurs blanc-jaune en ombelles, et aux tiges vertes dressées et creuses. C'est une des plus anciennes plantes à épices dont les graines sont utilisées à des fins culinaires et médicinales. Les parties utilisées de l'anis sont la graine, qu'on peut réduire en poudre ou dont on peut extraire une huile. Les principes actifs de l'anis sont : sesquiterpènes, acides phénoliques, furocoumarines, huile essentielle (2 à 6%) à base d'anéthol et estragole, sucres, amidon, flavonoïdes, résine, acide malique. L'anis vert est traditionnellement reconnu pour ses vertus carminatives, aidant à soulager les flatulences intestinales, ainsi que pour ses effets antispasmodiques et galactogogues. Il est particulièrement apprécié par les femmes allaitantes pour stimuler la production de lait, et figure souvent parmi les ingrédients des tisanes destinées à l'allaitement. Il est également utilisé comme expectorant pour augmenter la toux et soigner le catarrhe, comme diurétique pour augmenter le débit urinaire et comme stimulant de l’appétit.

Autre(s) nom(s) 

Anis, Anis cultivé, Pimprenelle d'Egypte

Nom(s) scientifique(s)

Pimpinella anisum

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Flavonoïdes

Sesquiterpènes

Acides phénoliques

Furocoumarines


Propriétés


Effet digestif

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Chez l'animal, l'anis possède des activités cytoprotectrices et anti-ulcéreuses significatives contre les lésions gastriques induites expérimentalement. L’effet anti-ulcéreux de l’anis est peut-être induit par les prostaglandines et / ou par ses propriétés antisécrétoires et antioxydantes. D'autre part, certaines études in vivo ont montré que l'anis a un effet spasmolytique. Enfin l'anis a été utilisé pendant longtemps comme un carminatif : il favorise l'expulsion des gaz intestinaux.

Usages associés

Troubles de digestion, Syndrome de l’intestin irritable

Effet respiratoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des études in vitro suggèrent que l'huile essentielle d'anis, ainsi que ses extraits aqueux et éthanoliques, pourraient exercer des effets bronchodilatateurs, attribuables à une activité anti-cholinergique.

Usages associés

Bronchite

Antibactérien

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches ont démontré que les huiles essentielles d'anis, ainsi que plusieurs de ses composants, possèdent des propriétés antibactériennes in vitro, efficaces contre diverses bactéries telles que Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Bacillus cereus, Salmonella entérica et Proteus vulgaris. Le trans-anéthole, un élément clé de l'anis, a spécifiquement montré des effets antibactériens contre Salmonella.


Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Dans des études réalisées sur les animaux, l'huile d'anis a révélé des propriétés anti-inflammatoires. L'anéthole, un de ses composants, semble jouer un rôle clé en inhibant la production et l'activité des cytokines inflammatoires. De plus, il agit en réduisant l'activité du NF-kB (nuclear factor-kappa B, une protéine clé dans les mécanismes de réponse immunitaire et au stress cellulaire) activée par le facteur de nécrose tumorale (TNF).


Action œstrogénique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Certains constituants de l'huile d'anis, dont l'anéthol, peuvent avoir des effets œstrogéniques, comme le montre une étude in vivo sur des souris. Cependant, d'autres recherches in vitro ont montré que des extraits aqueux d’anis ont des effets anti-œstrogéniques. Cet effet concerne l'huile essentielle qui contient de l'anéthol.

Usages associés

Ménopause

Galactogène

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'anis vert, reconnu pour ses propriétés galactogènes, joue un rôle essentiel dans la stimulation de la sécrétion lactée chez les femmes allaitantes. Cette indication s'appuie sur un long usage traditionnel.

Usages associés

Lactation


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Troubles de digestion
✪✪✪✪✪

Une étude clinique menée sur des adultes souffrant du syndrome de détresse postprandiale a révélé que l'administration de 3 g de poudre d'anis trois fois par jour pendant quatre semaines améliore significativement les symptômes de la dyspepsie fonctionnelle en comparaison avec un placebo. Par ailleurs, la qualité de vie des patients ayant reçu le traitement à base d'anis s'est nettement améliorée par rapport à ceux sous placebo. Conformément aux indications de l'Agence Européenne des Médicaments (EMA), l'anis est traditionnellement utilisé pour soulager les troubles digestifs, y compris le ballonnement abdominal. La posologie recommandée est de 50 à 200 microlitres d'huile d'anis, à prendre trois fois par jour.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie150 - 600 microlitre

duration2 - semaines

populationAdultes

formulationHuile


Syndrome de l’intestin irritable
✪✪✪✪✪

Des essais cliniques réalisés auprès d'adultes souffrant du syndrome du colon irritable (SCI) ont révélé l'efficacité de l'huile d'anis : la prise de 200 mg trois fois par jour sur une période de quatre semaines a permis d'atténuer les symptômes du SCI chez 75 % des patients, comparativement à 52,5 % sous huile de menthe poivrée et 35 % sous placebo. Les bénéfices les plus notables ont été observés au niveau de la réduction des douleurs abdominales, de la diminution du ballonnement et du reflux. De plus, ces améliorations se sont maintenues pendant deux semaines après l'arrêt du traitement.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie600 mg

duration4 - semaines

populationAdultes

formulationHuile


Ménopause
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires menées chez des femmes ménopausées montrent que la prise d'un extrait de graines d'anis à raison de 330 mg trois fois par jour pendant quatre semaines réduit la fréquence et la gravité des bouffées de chaleur d'environ 75 % par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie990 - 9000 mg

duration4 - semaines

populationAdultes, Femmes

formulationExtrait sec


Lactation
✪✪✪✪✪

L'anis vert permet de stimuler la sécrétion de lait chez les femmes allaitantes. Une petite étude iranienne tend à valider ces propriétés et conclut sur l'efficacité de de 2 g d'anis vert sous forme de tisane (prise 3 fois par jour) pour augmenter le lait maternel.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie2 g

populationFemmes

formulationTisane/Thé/Infusion


Bronchite
✪✪✪✪

Selon l'Agence Européenne des Médicaments (EMA), les préparations à base d'anis sont traditionnellement employées en tant qu'expectorants, facilitant l'expulsion des sécrétions bronchiques, particulièrement dans les cas de toux productives associées à la bronchite.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie150 - 600 microlitre

duration2 - semaines

populationAdultes

formulationHuile


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 150 μl - 600 μl (Huile)

La poudre d'anis a été utilisée en toute sécurité à des doses pouvant atteindre 9 g par jour sur une période de quatre semaines. Quant à l'huile d'anis, elle a été administrée par voie orale sans risque à des doses allant jusqu'à 600 mg par jour, également pendant quatre semaines. L'Agence Européenne des Médicaments (EMA) recommande une posologie de 150 à 600 µL d'huile d'anis par jour, répartie en trois prises, pour les adultes de plus de 18 ans. Pour la tisane, une quantité de 2 à 3 g est conseillée.

Enfant :

L'anis peut être administré aux enfants sous forme de tisane, avec des dosages adaptés à leur âge : 0,5 g pour les enfants de moins d'un an, jusqu'à 2 g pour ceux âgés de 4 à 10 ans.


Interactions

Médicaments

Contraceptifs oraux : interaction modérée

Des recherches préliminaires suggèrent que l'anis peut avoir des effets anti-œstrogéniques. Théoriquement, l'utilisation concomitante de grandes quantités d'anis peut interférer avec les médicaments contraceptifs par le biais d'une compétition pour les récepteurs des œstrogènes.

Oestrogènes : interaction modérée

Théoriquement, l'utilisation concomitante de grandes quantités d'anis peut interférer avec le traitement hormonal substitutif par compétition pour les récepteurs aux œstrogènes.

Tamoxifen : interaction modérée

Théoriquement, de fortes doses d'anis peut interférer avec le tamoxifène en raison de ses effets œstrogéniques potentiels.


Précautions

Femme enceinte : utiliser avec prudence

L'anis et son huile, lorsqu'ils sont consommés en quantités courantes dans l'alimentation, sont considérés comme sûrs. Toutefois, il manque de données fiables quant à la sécurité de l'utilisation de l'anis à des doses thérapeutiques pendant la grossesse ou l'allaitement.

Femme allaitante : utiliser avec prudence

L'anis et son huile, lorsqu'ils sont consommés en quantités courantes dans l'alimentation, sont considérés comme sûrs. Toutefois, il manque de données fiables quant à la sécurité de l'utilisation de l'anis à des doses thérapeutiques pendant la grossesse ou l'allaitement.