Acide ursolique : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'acide ursolique est un composé organique présent dans une large variété de plantes et fruits, comme la peau des pommes et des raisins, le romarin, la sauge, la menthe poivrée ou encore le basilic sacré (appelé aussi Tulsi). Il s'agit d'un terpénoïde pentacyclique, une classe importante de composés organiques. Les triterpénoïdes pentacycliques sont des intermédiaires dans la biosynthèse des hormones stéroïdiennes chez les plantes. Ils possèdent plusieurs activités biologiques. On peut en citer les effets anticancer, anti-diabète, hépatoprotecteurs, et anti-inflammatoires. La recherche sur l'acide ursolique reste préliminaire, mais il pourrait prévenir la faiblesse et la dystrophie musculaire. Il stimule le développement et la croissance des cellules musculaires squelettiques, d'où son effet anabolisant. Dans ces conditions, l'acide ursolique permet notamment de lutter contre la diminution des capacités musculaires liées à l'âge ou encore favoriser le gain de force musculaire chez les sportifs. L'acide ursolique a montré aussi des propriétés anti-inflammatoire et anticancer intéressantes, observées in-vitro et in-vivo. L'acide ursolique a démontré in vivo (chez la souris) des effets sur les tumeurs de gliome, les cellules de cancer hépatique, les cellules de cancer de la vessie, le mélanome et les cellules de cancer de la prostate. Toutefois, l'acide ursolique présente une très faible biodisponibilité par voie orale chez l'homme. En effet, l'acide ursolique est faiblement soluble dans l'eau. Ces propriétés limitent son utilisation à l'heure actuelle, malgré son grand potentiel pharmacologique.

Nom(s) scientifique(s)

UA

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Métabolique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Dans une étude in-vivo, il a été rapporté que l’acide ursolique réduit la croissance des adipocytes tout en stimulant la combustion des graisses. De fait les chercheurs ont montré que l'acide ursolique augmente la consommation d’énergie (thermogenèse) en stimulant la croissance du tissu adipeux brun tout en inhibant la croissance du tissu adipeux blanc. Ainsi les chercheurs ont constaté que la supplémentation de la diète en acide ursolique est capable d'inhiber l’augmentation du poids corporel chez les souris étudiées. Toutefois, des recherches supplémentaires sont toujours nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

Usages associés

Dystrophie musculaire, Contrôle du poids

Anticancer

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'acide ursolique exerce la plupart de ses effets anticancéreux par le biais d'une régulation des facteurs de l'apoptose ce qui entraîne une réduction de la prolifération et de l'angiogenèse, empêchant ainsi la formation de tumeurs cancéreuses et de métastases.


Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'acide ursolique a un effet anti-inflammatoire, en inhibant la 5-lipoxygénase et la COX-2.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Performance sportive
✪✪✪✪✪

Une augmentation des niveaux de l'IRSINE, qu'on pense impliquée dans la physiologie des muscles squelettiques, a été observée dans une étude clinique menée chez des personnes sportives afin de mesurer la force musculaire suite à une supplémentation d'acide ursolique. Dans une étude clinique, la combinaison d'une supplémentation en acide ursolique (450 mg/jour) avec un entrainement de résistance pendant une période de 8 semaines a augmenté la force musculaire et les niveaux d'IGF-1 (facteur de croissance analogue à l'insuline) par rapport à 'entrainement seul, bien que les auteurs n'aient pas observé de gains important au niveau de la masse corporelle maigre, c'est à dire la masse du corps sans la graisse.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie450 mg

populationAdultes

formulationExtrait sec


Dystrophie musculaire
✪✪✪✪✪

Des recherches ont prouvé que l'acide ursolique pourrait constituer une intervention thérapeutique contre l'atrophie et le dysfonctionnement musculaires induits par le vieillissement. Elles ont démontré également qu'il améliorait considérablement la masse musculaire squelettique et la force de préhension chez les rongeurs. Une étude similaire a révélé que l'acide ursolique augmentait le nombre de cellules satellites et activait l'expression de la myoglobine chez des souris âgées, suggérant qu'il modifiait de manière positive le renouvellement du muscle squelettique en stimulant la synthèse des protéines et en supprimant les facteurs d'atrophie. D'autres études ont rapporté que l'acide ursolique améliorait l'atrophie du muscle squelettique en inhibant les voies associées à l'atrophie musculaire. Celles-ci incluent les voies de la protéine 1 du muscle (MuRF-1) et de l'atrogin-1, deux médiateurs essentiels de la dégradation des protéines dans les muscles squelettiques. Il a été également montré que l'acide ursolique augmentait l'hypertrophie du muscle squelettique en augmentant la sécrétion de facteur de croissance 1 analogue à l'insuline (IGF-1). Enfin, il a été démontré qu'un traitement par l'acide ursolique pendant 12 semaines améliore la force du muscle squelettique et la masse musculaire squelettique de manière dose-dépendante grâce à la régulation à la hausse de la signalisation de la rapamycine Akt / mammalian (mTOR) et à la régulation négative des paramètres d'atrophie du muscle squelettique, tels que Atrogin-1 et MuRF-1.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie400 mg

duration7 - jours

populationSeniors

formulationExtrait sec


Contrôle du poids
✪✪✪✪✪

Selon une étude, l'acide ursolique à 100 mg / kg chez le rat semble atténuer l'augmentation des triglycérides en réponse à un repas gras, supposée se manifester par l'inhibition de la lipase pancréatique. Une posologie équivalente chez l'être humain est estimée à 160 mg / kg.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie160 mg

duration12 - semaines

populationAdultes

formulationExtrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 150 mg - 450 mg