Molybdène : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le molybdène (Mo) est un métal de transition dont la plupart des organismes ont besoin pour vivre. Dans le corps humain, le molybdène est considéré comme un oligoélément essentiel, retrouvé en très faibles quantités dans l’organisme. Les aliments les plus riches en Mo sont les produits d’origine animale comme le foie, les rognons et les produits lactés devant ceux d’origine végétale comme les légumineuses, les céréales, les noix, noisettes, amandes, la tomate et la courgette. L’air atmosphérique contient du molybdène et on considère que l’homme en inhale quotidiennement 0,1 µg. Le thé noir et le soja diminuent son absorption digestive, au contraire le fer, le zinc et le cuivre ont des effets positifs sur son métabolisme. Les recommandations de l’Agence française de sécurité des aliments sont des apports de 30 à 50 μg de Mo par jour pour un adulte en bonne santé. Les fluctuations de la teneur en molybdène de l’organisme peuvent perturber le métabolisme des purines car il est en effet indispensable à la transformation des bases puriniques en acide urique. On ne connaît pas de vraies carences en molybdène, mais, chez les patients atteints de troubles de l’absorption comme la maladie de Crohn ou nourris par alimentation parentérale, une carence en molybdène a été corrélée avec migraine, nausées et vomissements ainsi qu’une tachycardie. La carence en molybdène pourrait également jouer un rôle dans l’augmentation des cancers de l’œsophage dans certaines régions d’Afrique, de Russie et de Chine.

Famille ou groupe : 

Minéraux et oligo-éléments


Propriétés


Essentiel

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

Le molybdène est un oligoélément essentiel. Il joue un rôle clé dans le corps humain en tant que cofacteur pour plusieurs enzymes essentielles. Ces enzymes, telles que la xanthine oxydase et la sulfite oxydase, dépendent du molybdène pour leur activité catalytique. La xanthine oxydase est impliquée dans la dégradation de certains composés puriques, tandis que la sulfite oxydase est nécessaire pour le métabolisme normal des acides aminés sulfurés. De plus, le molybdène participe également à la conversion de l'acide folique en une forme biologiquement active.

Usages associés

carence en molybdène

Anticancer

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Dans la recherche animale, la supplémentation en molybdène réduit l'incidence des tumeurs mammaires et œsophagiennes. Le molybdène agit sur le cancer par l'inhibition de la croissance des cellules cancéreuses, la stimulation de l'apoptose et la réduction de l'angiogenèse tumorale.

Usages associés

cancer de l’œsophage


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


carence en molybdène
✪✪✪✪✪

On ne connaît pas de vraies carences en Molybdène, mais, chez les patients atteints de troubles de l’absorption comme la maladie de Crohn ou nourris par alimentation parentérale, une carence en Molybdène a été corrélée avec migraine, nausées et vomissements ainsi qu’une tachycardie. Les recommandations de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments sont des apports de 30 à 50 μg de Mo par jour pour un adulte en bonne santé.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie30 - 50 µg


cancer de l’œsophage
✪✪✪✪✪

 La carence en molybdène pourrait jouer un rôle dans l’augmentation des cancers de l’œsophage dans certaines régions d’Afrique, de Russie et de Chine.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie30 - 50 µg


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 19 an(s) : 30 µg - 2000 µg

Les recommandations de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments sont des apports de 30 à 50 μg de Mo par jour pour un adulte en bonne santé. Le molybdène est sans danger en quantités qui ne dépassent pas 2 mg/jour, l'apport supérieur tolérable

Femme enceinte à partir de 19 an(s) : 50 µg - 2000 µg

 le molybdène est sans danger lorsqu'il est utilisé en quantités qui ne dépassent pas l'apport supérieur tolérable de 1,7 mg/jour pour les femmes de 14 à 18 ans, ou de 2 mg/jour pour les femmes de 19 ans et plus.

Femme allaitante à partir de 19 an(s) : 50 µg - 2000 µg

Le molybdène est sans danger lorsqu'il est utilisé en quantités qui ne dépassent pas l'apport supérieur tolérable de 2 mg/jour pour les femmes qui allaitent âgées de 19 ans ou plus, ou de 1,7 mg/jour pour les femmes qui allaitent âgées de 14 à 18 ans. 

Nourrisson de 1 jusqu’à 3 mois : 17 µg - 300 µg

Le molybdène est sans danger en quantités qui ne dépassent pas l'apport supérieur tolérable qui est de 0,3 mg/jour pour les enfants de 1 à 3 ans, 0,6 mg/jour pour les enfants de 4 à 8 ans, 1,1 mg/jour pour les enfants de 9 à 13 ans. et 1,7 mg/jour pour les adolescents.

Enfant de 4 jusqu’à 8 an(s) : 22 µg - 600 µg

Le molybdène est sans danger en quantités qui ne dépassent pas l'apport supérieur tolérable qui est de 0,3 mg/jour pour les enfants de 1 à 3 ans, 0,6 mg/jour pour les enfants de 4 à 8 ans, 1,1 mg/jour pour les enfants de 9 à 13 ans. et 1,7 mg/jour pour les adolescents.

Enfant de 9 jusqu’à 13 an(s) : 34 µg - 1100 µg

Le molybdène est sans danger en quantités qui ne dépassent pas l'apport supérieur tolérable qui est de 0,3 mg/jour pour les enfants de 1 à 3 ans, 0,6 mg/jour pour les enfants de 4 à 8 ans, 1,1 mg/jour pour les enfants de 9 à 13 ans. et 1,7 mg/jour pour les adolescents.

Enfant de 14 jusqu’à 18 an(s) : 43 µg - 1700 µg

Le molybdène est sans danger en quantités qui ne dépassent pas l'apport supérieur tolérable qui est de 0,3 mg/jour pour les enfants de 1 à 3 ans, 0,6 mg/jour pour les enfants de 4 à 8 ans, 1,1 mg/jour pour les enfants de 9 à 13 ans. et 1,7 mg/jour pour les adolescents.


Plantes ou autres actifs

Molybdène : interaction modérée

Le molybdène peut former avec le cuivre des composés mal absorbés dans l'intestin, diminuant ainsi l'absorption des deux minéraux.