Mélisse : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La mélisse est une plante herbacée vivace, apparentée à la famille de la menthe, commune en Europe. On la retrouve dans les lieux frais et ombragés. Ses feuilles dégagent une odeur agréable et fraîche, rappelant celle du citron. Les feuilles de la mélisse sont les parties utilisées en phytothérapie. La mélisse est utilisée pour de nombreux troubles, dont l’anxiété, le stress, la nervosité, les troubles de la digestion et la démence. Toutefois, il existe assez peu de preuves scientifiques solides pour soutenir ces usages.

Autre(s) nom(s) 

Melisse citronelle

Nom(s) scientifique(s)

Melissa officinalis L

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Acide caféique

Acide rosmarinique

Flavonoïdes

Acide ursolique


Propriétés


Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

L'activité antioxydante est due à la présence d’acide rosmarinique et de flavonoïde. Lors de quelques études cliniques, les feuilles de mélisse consommées en tisane pendant 30 jours a permis d'agir sur les paramètres oxydatifs et de réduire les dommages à l'ADN chez les personnes exposées à des radiations de faible niveau.

Usages associés

Stress oxydatif

Sédatif

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La mélisse, connue pour ses propriétés apaisantes, a fait l'objet de recherches scientifiques démontrant son effet sédatif dans des études in vivo (c'est-à-dire sur des organismes vivants). Ces études suggèrent que l'action sédative de la mélisse pourrait être liée à sa capacité d'interagir avec le système de neurotransmission de l'acétylcholine, un composant clé dans le fonctionnement du cerveau. Plus précisément, les composés actifs de la mélisse semblent avoir une affinité pour les récepteurs nicotiniques et muscariniques de l'acétylcholine. Ces deux types de récepteurs jouent des rôles importants dans la régulation de l'activité neuronale. La mélisse a montré sa capacité à se lier à ces récepteurs dans les homogénats de membranes cellulaires provenant du cortex cérébral humain, c'est-à-dire des préparations de tissus cérébraux utilisées pour l'étude de la biochimie cellulaire. Ce processus de liaison se fait de manière dose-dépendante. La plante agit en déplaçant les marqueurs radiolabélisés, [3H]-(N)-nicotine et [3H]-(N)-scopolamine, des récepteurs nicotiniques et muscariniques. Cela indique qu'elle peut influencer le fonctionnement de ces récepteurs et, par conséquent, moduler l'activité neuronale, conduisant à son effet calmant.

Usages associés

Équilibre émotionnel, Nervosité, Troubles du sommeil

Neurologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La mélisse contient des flavonoïdes et des composés polyphénoliques (dont l'acide rosmarinique), ainsi que des glycosides monoterpéniques. Ces substances peuvent contribuer aux effets comportementaux des feuilles et de l'huile essentielle de mélisse. Des recherches cliniques suggèrent que la mélisse a un effet calmant. La modulation cholinergique semble jouer un rôle dans l'effet de la mélisse sur la mémoire et la vigilance. Des recherches cliniques préliminaires montrent que la mélisse peut induire des effets anxiolytiques qui peuvent aider à réduire les palpitations.

Usages associés

Anxiété, Alzheimer, Démence, Stress, Troubles du sommeil, Mémoire

Anxiolytique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la mélisse peut induire des effets anxiolytiques qui peuvent aider à réduire les palpitations symptomatiques.

Usages associés

Anxiété

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches in vivo montrent que l'acide rosmarinique, un constituant de la mélisse, lui confère des propriétés anti-inflammatoires

Usages associés

Gastrite

Effet digestif

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La mélisse protège in vivo contre les ulcères en augmentant la sécrétion de mucines et la libération de prostaglandines E2 et en diminuant la libération des leucotriènes.

Usages associés

Gastrite, Troubles de digestion, Syndrome de l’intestin irritable

Antiviral

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les études montrent que l'acide rosmarinique contribue à l'activité antivirale de l'extrait de mélisse. La pénétration du virus de l'herpès dans les cellules est inhibée par l'extrait de mélisse à 80% et 96% respectivement pour les virus sensibles à l'acyclovir et les virus résistants à celui-ci.

Usages associés

Herpès

Hypolipémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L’extrait de mélisse a également été identifié comme ayant une action hypolipémiante en réduisant les taux de cholestérol total et de lipides totaux sériques ainsi qu’en diminuant la peroxydation lipidique et en augmentant les taux de glutathion hépatique in vivo. Une capacité de modulation de la prise de poids, de la masse grasse et du métabolisme lipidique a également été rapportée.


Antispasmodique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le citral et le β-caryophyllène de la mélisse inhibent in vitro les contractions des muscles de la trachée et de l’iléum. L’extrait total de mélisse apporté en complément des traitements habituels chez des personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable a montré une capacité à réduire la fréquence et la sévérité des douleurs abdominales ainsi que des ballonnements.

Usages associés

Syndrome prémenstruel

Antimicrobien

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La mélisse est active in vitro contre un grand nombre de bactéries, de levures, de champignons et de parasites (Leishmania major et Trypanosoma brucei). Le syndrome du côlon irritable a été associé à une dysbiose intestinale et à une surcroissance bactérienne de l'intestin grêle, on pense que les effets antibactériens de la mélisse pourraient contribuer à ses effets contre cette affection.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Herpès
✪✪✪✪✪

L'application d'un baume à lèvres contenant 1% d'extrait de mélisse semble raccourcir le temps de guérison et réduire les symptômes de l'herpès labial récurrent s'il est appliqué aux premiers stades de l'infection.

Posologie

posologiePar voie cutanée : feuille

formulationcrème


Anxiété
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques montrent que la prise d'un extrait standardisé de mélisse réduit les symptômes associés à l'anxiété chez les patients souffrant de troubles anxieux. Une étude pharmaco-clinique randomisée, controlée par placebo, a démontrée que l'association de mélisse avec du passiflore, de la valériane, et de la pétasite, réduisait l'anxiété et la dépression chez les patients souffrant de troubles de somatisation. Une autre étude randomisée, en double aveugle avec effet placebo a démontrée que la prise de 500 mg de mélisse deux fois par jour diminue les palpitations cardiaques et l'anxiété. La fréquence moyenne des épisodes de palpitation était inférieure de 36,8 % à la ligne de base dans le groupe traité à l'extrait de M. officinalis. Cette diminution était significative par rapport au groupe ayant pris le placebo. Il a été démontré qu'un traitement chronique à base d'extrait de feuille de Melissa officinalis L. améliore les troubles anxieux légers à modérés, les symptômes associés et l'insomnie chez l'homme.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 600 mg

duration15 - jours

formulationExtrait aqueux, Extrait standardisé

Synergies

Valériane, Passiflore

Troubles du sommeil
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques montrent que la prise d'un extrait de mélisse seul ou en association avec la valériane a permis de réduire l'insomnie chez des patients souffrants de troubles de sommeil. Les améliorations incluent la qualité, la durée et la latence du sommeil. Une étude a testé l'efficacité d'une combinaison de Melissa officinalis L et de Nepeta menthoides Boiss & Buhse sur le traitement de l'insomnie. Les sujets ont reçu soit 1000 mg de M. officinalis plus 400 mg de N. menthoides, soit un placebo tous les soirs pendant quatre semaines. La comparaison entre le groupe traité et le groupe placebo a montré une diminution significative de la différence moyenne de l'indice de gravité de l'insomnie. De plus, une augmentation significative a également été observée dans le temps de sommeil total du groupe de traitement. Il a été démontré qu'un traitement chronique à base d'extrait de feuille de Melissa officinalis L. améliore les troubles anxieux légers à modérés, les symptômes associés et l'insomnie chez l'homme.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie240 - 1000 mg

duration15 - jours

formulationPoudre, Extrait sec

Synergies

Valériane

Stress
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires suggèrent que la prise de 600 mg d'extrait de mélisse augmente le calme et la vigilance chez les adultes en bonne santé qui subissent un stress psychologique. D'autres recherches cliniques préliminaires montrent qu'une dose de 300 mg réduit l'anxiété et améliore la mémoire et la vigilance lors des tests cognitifs. D'autres recherches cliniques suggèrent que l'extrait de mélisse de 6 mg/kg réduit les comportements anxieux par rapport au placebo lors d'un examen dentaire chez les enfants de 6-7 ans. Des doses inférieures à 3 mg/kg ne seraient pas efficace.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 600 mg

formulationExtrait sec


Alzheimer
✪✪✪✪✪

Des preuves limitées suggèrent que la mélisse peut améliorer les symptômes de la maladie d'Alzheimer lorsqu'elle est utilisée par voie orale ; on ne sait pas si la mélisse peut améliorer les symptômes de la maladie d'Alzheimer lorsqu'elle est utilisée en aromathérapie. Une petite étude clinique chez des patients âgés atteints d'une maladie d'Alzheimer légère à modérée montre que la prise quotidienne d'un extrait standardisé de mélisse par voie orale pendant 4 mois réduit l'agitation, améliore la fonction cognitive. Cependant, une autre petite étude clinique chez des patients atteints d'une maladie d'Alzheimer montre que la mélisse n'améliore pas les symptômes de la maladie d'Alzheimer. La validité de ces derniers résultats est limitée par l'amélioration notable observée dans le groupe placebo de l'étude, qui suggère un effet placebo significatif.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait sec


Troubles de digestion
✪✪✪✪✪

L'EMA reconnait l'usage traditionnel de la mélisse pour le traitement symptomatique des troubles gastro-intestinaux légers, y compris les ballonnements et les flatulences. Une étude randomisée, en double aveugle, avec un contrôle placebo a montré qu'une préparation de plante à base de mélisse était efficace dans le traitement de la dyspepsie fonctionnelle. Au cours des 4 premières semaines, le score des symptômes gastro-intestinaux a significativement diminué chez les sujets sous traitement actif par rapport au placebo. Après 8 semaines, 43,3% des sujets sous traitement actif et 3,3% des sujets sous placebo ont rapporté un soulagement complet des symptômes.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait sec


Démence
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires chez des patients atteints de démence grave et présentant une agitation importante montrent que l'application d'une lotion contenant de l'huile essentielle de mélisse sur le visage et les mains des patients pendant 4 semaines réduit les scores d'agitation par rapport au placebo. Cependant, d'autres recherches préliminaires menées sur des patients atteints de démence n'ont pas permis de démontrer ces bénéfices.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie2.5 ml

duration4 - mois

formulationHuile essentielle


Nervosité
✪✪✪✪✪

En rapport avec ses actions sédatives : dystonie neurovégétative, états neurotoniques de l’adulte et de l’enfant : troubles du sommeil, éréthisme cardio-vasculaire, hyperémotivité, nervosité, agitation, irritabilité, anxiété. Une étude a suggéré que la mélisse est efficace pour réduire l'agitation chez les personnes non atteintes de démence.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait sec


Équilibre émotionnel
✪✪✪✪✪

Dans des études cliniques la consommation de 300 mg d'extrait standardisé de mélisse (7 % d'acide rosmarinique et 15 % d'acides hydrocinnamiques totaux) a permis d'améliorer les symptômes d'anxiété, d'instabilité émotionnelle, la fatigue, les sentiments de culpabilité, les symptômes psychosomatiques et les troubles intellectuels.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait sec


Mémoire
✪✪✪✪✪

Les effets de la mélisse sur la mémoire sont mitigés, mais des améliorations de la "qualité" des mémoires sont notées. Il est probable qu'un effet modulateur soit associé à la mélisse. Une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo et croisée a été réalisée chez 20 volontaires sains. Les participants ont suivi un traitement de 4 jours, recevant une dose unique de placebo ou de 300, 600 ou 900 g d'un extrait standardisé de mélisse. Des diminutions significatives de la qualité de la mémoire de travail et de la mémoire secondaire ont été observées 2,5 et 4 heures après les doses les plus élevées. Le calme auto-évalué a été augmenté de manière significative après 1 heure et 2,5 heures après l'administration de la dose la plus faible. Une autre étude randomisée, en double aveugle avec effet placebo, a montré que la prise orale de 5mL d'une préparation combinant sauge, romarin et mélisse, diluée dans de l'eau chaude, deux fois par jour, est plus efficace qu'un placebo pour soutenir la mémoire épisodique verbale chez des sujets sains de moins de 63 ans. 

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait éthanolique, Extrait sec

Synergies

Romarin, Sauge

Stress oxydatif
✪✪✪✪✪

L'activité antioxydante est due à la présence d’acide rosmarinique et de flavonoïde. Lors de quelques études cliniques, les feuilles de mélisse consommées en tisane pendant 30 jours a permis d'agir sur les paramètres oxydatifs et de réduire les dommages à l'ADN chez les personnes exposées à des radiations de faible niveau.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1500 mg

formulationExtrait sec


Gastrite
✪✪✪✪

En rapport avec ses actions protectrices au niveau du système gastro-intestinal.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait sec


Syndrome de l’intestin irritable
✪✪✪✪

La mélisse est reconnue pour ses bienfaits dans le traitement de divers troubles digestifs, notamment le syndrome de l'intestin irritable (SII). Elle possède des propriétés antispasmodiques, ce qui signifie qu'elle peut aider à soulager les spasmes intestinaux, une caractéristique fréquente du SII. En agissant sur les muscles lisses de l'intestin, la mélisse peut diminuer les contractions musculaires, réduisant ainsi la douleur et le inconfort. Outre le SII, la mélisse est également utilisée pour traiter la colopathie fonctionnelle, un trouble caractérisé par des douleurs abdominales, des ballonnements et des troubles du transit, sans anomalie organique apparente. Son action bénéfique sur le système digestif la rend utile dans le traitement des colites, des inflammations du côlon souvent accompagnées de douleurs et de spasmes. Ses propriétés calmantes et antispasmodiques contribuent à détendre le système digestif, offrant ainsi un soulagement dans diverses conditions douloureuses abdominales.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie300 - 1650 mg

formulationExtrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 12 an(s) : 300 mg - 1650 mg

- Plante fraîche : 1,5-4,5 g 2, 3 fois par jour. - Infusion : 1,5-4,5 g dans 150 ml d'eau. - Extrait fluide (1 : 1) (g/ml) : 6-12 ml/jour. - Pommade : 700 mg/g de pommade appliquée 4 fois par jour en cas d'infection par l'herpès simplex. Les extraits de mélisse utilisés en recherche clinique sont souvent normalisés pour contenir 6 à 7 % d'acide rosmarinique.


Interactions

Médicaments

Médicaments à base d'hormones thyroïdiennes : interaction faible

Chez l'animal, il a été démontré que l'extrait de mélisse diminue les taux de TSH circulante et inhibe la sécrétion thyroïdienne

Barbituriques : interaction faible

Une étude réalisée sur des animaux a révélé que l'administration simultanée d'extrait de mélisse et de pentobarbital entraînait un effet sédatif accru.


Précautions

Troubles thyroïdiens : utiliser avec prudence

La mélisse peut impacter la fonction thyroïdienne, réduire les niveaux d'hormones thyroïdiennes et interférer avec la thérapie hormonale.

Glaucome : utiliser avec prudence

La mélisse peut provoquer une dépression additive du système nerveux central lorsqu'elle est associée à l'anesthésie et à d'autres médicaments pendant et après les interventions chirurgicales.