Desmodium : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le Desmodium est une plante herbacée bisannuelle grimpante de la famille des Fabacées, commune dans les lieux humides et ombragés des régions tropicales et subtropicales d’Amérique, d’Afrique et d’Inde. Elle est pourtant originaire de l'Afrique de l'ouest où elle grimpe et s’enroule autour des cacaoyers. C’est d’ailleurs ce qui lui vaut son nom latin desmodium (desmos = lien) adscendens (ascension). Hautes d’une cinquantaine de centimètres, les feuilles du desmodium ressemblent à celles d’un trèfle et ses fleurs, petites et mauves, deviennent après floraison de petits haricots recouverts de poils (surnommés cousins) qui s’accrochent aux animaux ou aux pantalons des promeneurs pour être disséminés dans la nature. Le Desmodium est très populaire en médecine traditionnelle africaine, pour traiter les hépatites. Il a été introduit en France à la fin des années 60 par le Dr Pierre Tubéry. Les feuilles sont les parties utilisées en thérapeutique. Les différents principes actifs que l’on retrouve dans les parties aériennes (tige, feuilles) du desmodium sont : des flavonoïdes (dont la vitexine), des alcaloïdes d’isoquinoline, des acides gras, des saponosides, des anthocyanosides et des dérivés de la tryptamine. Le Desmodium est devenu une référence incontournable à l’instar du Chardon marie, en particulier pour toutes ses applications dans les pathologies du foie. Le Desmodium est conseillé en cas de prise de produits hépato-toxiques, lors d’hépatites virales ou médicamenteuses, en cas de cancer traité par chimiothérapie. Il présente également des propriétés anti-allergiques notamment dans le traitement de l’asthme.

Nom(s) scientifique(s)

Desmodium adscendens, Desmodium procumbens

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Apigénine

Soyasaponines

déhydrosoyasaponine I

D-pinitol

Isovitexine

Vitexine


Propriétés


Hépato-protecteur

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

L’effet hépatoprotecteur du desmodium vis-à-vis de composés hépatotoxiques semble être en rapport avec sa teneur en saponosides triterpénoïdes. En effet, une étude in vivo (sur des animaux) a montré que les soyasaponines I et III, la déhydrosoyasapogénine I et le soyasapogénol E protègent les cellules hépatiques des dommages induits par des substances hépatotoxiques telles que le tétrachlorure de carbone (CCl4 qui provoque une augmentation des transaminases). De fait, le traitement avec du desmodium a conduit à la normalisation des taux des transaminases hépatiques (essentiellement l'alanine-aminotransférase et l'aspartate aminotransférase) lors de cette étude.

Usages associés

Hépatites, Stéatose hépatique , Chimiothérapie, Détoxification

Antiallergique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des études avec des extraits aqueux et éthanoliques de Desmodium ont été utilisé in vivo. Ces extraits s’opposent aux contractions induites par l’histamine, réduisent la quantité de substances antigéniques libérées qui stimulent la contraction des muscles lisses et réduisent le choc anaphylactique. D'autres travaux démontrent que l’extrait aqueux de Desmodium contient plusieurs types de substances actives qui agissent à différents niveaux dans la cascade de l’acide arachidonique, inhibant ainsi de manière efficace et synergique la libération de composés broncho-constricteurs et d’antigènes, ce qui confirme l’activité antiasthmatique et antiallergique de cette plante. Il a été démontré que trois composés actifs présents dans le Desmodium : la dehydrosoyasaponin I (DHS-I), soyasaponin I, et la soyasaponin III sont de puissants agonistes spécifiques des canaux potassiques calcium-dépendants expliquant l'action in vitro relaxante des muscles lisses. Ces propriétés sont prometteuses dans des pathologies liées à l’asthme, aux ischémies et aux maladies nerveuses dégénératives.

Usages associés

Asthme, Allergies, Rhinite allergique

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La capacité de piégeage radicalaire ainsi que les propriétés antioxydantes peuvent être attribuées aux composés phénoliques (flavonoïdes), présents en grand nombre dans le Desmodium. Il contient notamment des flavones sous forme d'hétérosides : la vitexine et l'isovitexine. Une concentration de 0.1mg/ml d'un extrait hydro-éthanolique des feuilles, est comparable dans son activité de piégeage des radicaux libres DPPH à la vitamine E et C. Les propriétés antioxydantes et les capacités antiradicalaires du Desmodium pourraient augmenter sa valeur thérapeutique pour lutter contre le stress oxydatif, responsables de l’inflammation et de la dégénérescence cellulaire . D'où son potentiel hépatoprotecteur.

Usages associés

Hépatites, Détoxification

Immuno-modulateur

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le Desmodium semble agir comme un stimulant de la population leucocytaire des monocytes, cellules impliquées dans la défense innée et constituant la première ligne de défense vis-à-vis des pathogènes. Cet accroissement de la population de monocytes induite par le Desmodium est un argument validant son utilisation dans des cas de pathologies infectieuses. De plus, le Desmodium induit une dépression durable du taux d'IgE ce qui souligne son intérêt dans les pathologies allergiques, en particulier pulmonaires, en diminuant cette même réponse allergique. Les deux effets couplés (augmentation de monocytes, dépression suivie des IgE) vont dans le sens de la validation de l'usage traditionnel du Desmodium dans les infections respiratoires, dermatologiques et intestinales.

Usages associés

Asthme, Allergies

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des travaux in vivo, menés sur des souris, démontrent que des extraits éthanoliques du Desmodium suppriment la phase tonique de convulsions et la mort. De plus, il permet de retarder les convulsions d'origine limbique induite par l'acide kainique. La même étude démontre que des extraits éthanol-eau freinent la propagation de convulsions provoquées par le pentylenetrazole (substance qui provoque à des doses élevées des convulsions) et induisent une analgésie et une hypothermie.


Effet digestif

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

En décoction, les feuilles de Desmodium adscendens permettraient de soulager la constipation dans la médecine traditionnelle, notamment pour ses propriétés laxatives.

Usages associés

Gastrite, Constipation

Analgésique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

En usage externe, les feuilles de desmodium, sous forme de cataplasme, présenterait des propriétés anti-inflammatoires et anti-œdémateuse permettant de soulager les traumatismes ostéoarticulaires. Sa forte teneur en antioxydants (polyphénols et flavonoïdes) pourrait expliquer cette action anti-inflammatoire associée notamment à son effet antalgique en cas de douleurs de dos de type lombalgie.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Hépatites
✪✪✪✪✪

L’effet du Desmodium a été évalué dans des petites études cliniques (entre 10 et 50 patients) réalisées sur des cas d'hépatites B et C, 10 g de plante sèche ont été utilisés. Les résultats montrent une normalisation des taux d’aminotransférases (transaminases ASAT/ALAT) pour 96% des patients, de bilirubine pour 76% d'entre eux, une disparition des myalgies pour tous les malades ainsi qu'une disparition de l’ictère (97%), au bout de 45 jours de traitement. Enfin, il a été remarqué que le Desmodium donne de bons résultats sur les hépatites A, B et C quand il est administré en phase d’invasion virale s’accompagnant de la symptomatologie franche de l’ictère infectieux (jaunisse, asthénie) et d'une modification des paramètres biologiques comme les transaminases ou la bilirubine. Le Desmodium peut être indiqué, non seulement en cas d'hépatite virale, mais aussi pour une prévention d'une altération hépatique induite par une chimiothérapie ou des substances hépatotoxiques.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

duration45 - jours

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Rhinite allergique
✪✪✪✪✪

L’action antiallergique du Desmodium est mise en évidence dans les médecines traditionnelles. Le Desmodium est utilisé dans le cas de terrain allergique reconnu (hypersensibilité dermatologique, écoulements, rhinites allergiques etc.). Dans l’océan Indien et en Afrique, la poudre de feuilles de Desmodium servent à calmer la toux et traiter l’asthme.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Détoxification
✪✪✪✪✪

La forte concentration de polyphénols dans les feuilles du Desmodium ainsi qu'en saponosides triterpénoides en fait un supplément bénéfique pour protéger le foie contre les attaques naturelles quotidiennes (oxydation, toxicité, dommages, etc.). La médecine traditionnelle le recommande dans une démarche globale de soutien hépatique lors des cures saisonnières.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Allergies
✪✪✪✪✪

L’action antiallergique du Desmodium est mise en évidence dans les médecines traditionnelles. Le Desmodium est utilisé dans le cas de terrain allergique reconnu (hypersensibilité dermatologique, écoulements, rhinites allergiques etc.). Le desmodium adscendens, utilisé par les herboristes du Ghana pour le traitement de l'asthme, est anti-anaphylactique in vitro. L'extrait végétal étant administré par voie orale, des études in vivo de sa propriété anti-anaphylactique ont été menées en utilisant des cobayes. Les extraits aqueux et éthanoliques de D. adscendens, lorsqu'ils sont pris par voie orale, réduisent les contractions anaphylactiques et celles induites par l'histamine et réduisent la quantité de substances stimulant les muscles lisses libérées par le tissu pulmonaire.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Asthme
✪✪✪✪✪

L’action antiasthmatique du Desmodium est mise en évidence dans les médecines traditionnelles. Le Desmodium est utilisé dans le cas de terrain asthmatique reconnu. La poudre de feuilles et de tiges de Desmodium sert aussi traditionnellement à calmer la toux et traiter l’asthme. Il a été démontré que le Desmodium inhibe l’action de l’histamine sur les muscles lisses bronchiques et diminue la constriction (effet relaxant) des voies aériennes et des tissus pulmonaires. Dans ces conditions, son effet antihistaminique va agir sur le terrain allergique de l'asthme et son effet bronchodilatateur va contribuer à lutter efficacement contre les crises d'asthme bronchique.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Stéatose hépatique
✪✪✪✪✪

Les feuilles, ou encore la plante entière sont très fréquemment utilisées en cas de problèmes de foie et d’hépatite au Pérou, au Brésil et au Cameroun. Traditionnellement, entre 8 à 10 g -selon le poids du patient- des parties aériennes séchées, récoltées lorsque la plante ne porte pas de fleurs, est mise à bouillir durant environ 15 minutes dans un grand volume d’eau (1 à 1,5 l). Le filtrat est ensuite consommé toute la journée. La durée du traitement dans ce cas, dépend de l’antériorité de l’ictère et est administré jusqu’à complète disparition des symptômes (en 7 à 15 jours), et des signes biologiques (4 à 6 semaines).

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

duration4 - semaines

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Chimiothérapie
✪✪✪✪✪

Une étude clinique à petite échelle a pu mettre en évidence un effet bénéfique du Desmodium sur la fonction hépatique chez des patients souffrant de différents types de cancer et traités en parallèle avec la chimiothérapie. Les résultats montrent qu'il y a un effet significatif positif sur les phosphatases, les nausées et les transaminases. Le Desmodium semble prometteur dans l'accompagnement des protocoles de chimiothérapie, mais plus d'études sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Gastrite
✪✪✪✪

Les feuilles de Desmodium sont utilisées en décoction en cas de gastrites chroniques, voire d’ulcères de l’estomac au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Constipation
✪✪✪✪

La flore illustrée du Sénégal indique que les feuilles de Desmodium sont utilisées en décoction dans le traitement de la constipation.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1360 - 10000 mg

populationAdultes

formulationSolution buvable (décoction de l'extrait sec), Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1350 mg (Extrait sec)

- Extrait concentré : équivalent à 10 g de plante sèche/jour - Extrait sec aqueux du totum de la plante atomisé ou lyophilisé : 1350 mg/jour - Extrait liquide aqueux concentré par exemple à 50/1 : 20 ml/jour

Enfant de 15 jusqu’à 18 an(s) : 450 mg (Extrait sec)

Equivalent de 1 à 1,5 g/10 kg de plante sèche chez l’enfant.


Interactions

Médicaments

Substrat des cytochromes P450 : interaction undefined

Le Desmodium a un effet inducteur sur les CYP 2B1 et 2B2 et un effet inhibiteur du CYP 2E1 (types de cytochromes P450 qui jouent un rôle dans la détoxification par le foie). Une prise chez l’homme peut entraîner des modifications d’activités de certains médicaments qui sont métabolisés par ces cytochromes. En effet l’hépatocyte est impliqué dans le phénomène de dégradation des xénobiotiques et il peut y avoir un sur ou sous dosage. De ce fait les personnes qui ont des médicaments avec une marge thérapeutique étroite et qui sont métabolisés par les cytochromes P450 devront faire attention. Ces médicaments ont une concentration toxique proche de la concentration efficace, de ce fait, de faibles variations peuvent entraîner une modification du rapport bénéfices/risques. C’est le cas notamment pour le méprobamate et l’éthylmorphine.


Précautions

Femme enceinte : éviter

Par manque d'informations, éviter l'utilisation pour les femmes enceintes.

Femme allaitante : éviter

Par manque d'informations, éviter l'utilisation pour les femmes allaitantes.

Enfant jusqu’à 15 an(s) : éviter

En l'absence d'information, éviter la supplémentation chez les enfants.