Cannelle : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La cannelle est préparée à partir d'une arbre (Le cannelier) à feuilles persistantes, qui pousse dans les régions de l'Asie du Sud-Est. L’écorce est la partie utilisée. Elle est récoltée à la saison des pluies. La cannelle est une plante connue en médecine chinoise depuis des milliers d'années, où elle est utilisée comme traitement contre le diabète. Dans l'Égypte ancienne, elle était utilisée comme arôme pour les boissons. Aujourd'hui, deux espèces principales de cannelle sont cultivées, Cinnamomum verum, également appelée cannelle de Ceylan, et Cinnamomum cassia, également appelée cannelle de Chine. Les deux formes de cannelle contiennent une huile essentielle constituée principalement de cinnamaldéhyde (jusqu'à 80 % chez C. verum et 90 % chez C. cassia) et diffèrent principalement par leur teneur en eugénol et en coumarine. Traditionnellement, la cannelle est utilisée pour stimuler l’appétit et soulager les problèmes digestifs et diverses infections bactériennes. En association avec un régime alimentaire adapté, elle est utilisée en cas de syndrome métabolique et en phase de début d'un diabète type 2.

Nom(s) scientifique(s)

Cinnamomum verum

Famille ou groupe : 

Plantes


Propriétés


Antibactérien

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Plusieurs études in vitro ont identifié des effets antibactériens et fongicides à large spectre pour les deux espèces de cannelle. Ces effets ont été principalement attribués au cinnamaldéhyde, bien que d'autres constituants tels que l'eugénol, le caryophyllène et le 1,8-cinéole présentent également des propriétés antimicrobiennes. C. verum a démontré une activité contre un large éventail de bactéries et de champignons, y compris Bacillus subtilis, Escherichia coli, Saccharomyces cerevisiae, Candida albicans, Listeria monocytogenes et Salmonella enterica. Les extraits de cannelle et de thym se sont révélés supérieurs à deux autres antifongiques (ail et calendula) dans une étude in vitro, et ont été recommandés comme un traitement efficace à base de plantes pour la candidose. In vitro, les extraits de C. cassia ont inhibé significativement l'Helicobacter pylori in vitro avec un effet supérieure ou égale aux antibiotiques couramment utilisés. De même, l’huile essentielle de l’écorce de cannelle permet in vitro d’inhiber des souches pathogènes des voies respiratoires (_S. pneumoniae, S. pyogenes, S. aureus, H. influenzae…_).

Usages associés

Infections bactériennes

Hypoglycémiant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les oligomères de procyanidine de type A et B présents dans différents extraits de Cinnamon cassia ont été identifiés comme ayant une activité hypoglycémiante et pouvant améliorer la sensibilité à l'insuline dans le traitement de rats atteints de diabète de type 2 induit. Les polymères polyphénoliques tels que l'hydroxy-chalcone que l'on trouve dans la cannelle cassia semblent potentialiser l'action de l'insuline. Ces composés semblent augmenter la phosphorylation du récepteur de l'insuline, ce qui accroît la sensibilité à l'insuline. L'augmentation de la sensibilité à l'insuline peut améliorer le contrôle de la glycémie et les niveaux de lipides. Les extraits de cannelle semblent également activer la glycogène synthétase et augmenter l'absorption du glucose. Les recherches sur les animaux et in vitro suggèrent que la cannelle cassia a un effet stimulant de l'insuline plus important que la cannelle de Ceylan. Des recherches menées chez des humains en bonne santé montrent que la cannelle cassia améliore le contrôle de la glycémie et la sensibilité à l'insuline, à court terme ; cependant, les essais cliniques chez les patients diabétiques ont donné des résultats contradictoires.

Usages associés

Diabète type 2, Syndrome métabolique, Diabète gestationnel

Effet digestif

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La cannelle est traditionnellement utilisée pour faciliter la digestion, et comme carminatif, en association avec d’autres plantes, en cas de flatulences, de ballonnements, de spasmes gastrointestinaux légers et comme stimulant de l’appétit.

Usages associés

Troubles de digestion

Antifongique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'huile essentielle de C. cassia a montré de fortes propriétés antifongiques in vitro. L’huile essentielle présente un effet inhibiteur très prononcé sur les moisissures et particulièrement Candida. Lorsqu'elle a été testée avec de l'amphotéricine, une quantité réduite de médicament était nécessaire pour obtenir des effets antifongiques adéquats.

Usages associés


Effet uricosurique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'extrait d'écorce de cannelle cassia a été étudié en combinaison avec un extrait de fleur de Chrysanthemum indicum. La combinaison a réduit les niveaux d'acide urique sérique chez les rats et favorise l'excrétion de l'acide urique dans l'urine. Cette association inhibe également l'activité de la xanthine oxydase, la production d'acide urique hépatique et l'absorption cellulaire de l'acide urique in vitro.

Usages associés


Cardiovasculaires

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des données issues d'expérimentations animales suggèrent que la cannelle pourrait avoir un effet bénéfique sur le contrôle du métabolisme des lipides. Dans une étude animale in-vivo et ex-vivo, des rats et des hamsters ont été nourris avec un régime riche en fructose et ont reçu une charge d'huile d'olive et un extrait hydrosoluble de cannelle. Le traitement a induit une diminution de la glycémie et des triglycérides sériques postprandiaux

Usages associés

Syndrome métabolique

Antiallergique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'extrait de cannelle exerce des activités antiallergiques in vitro, en réduisant la dégranulation des mastocytes, la production de cystéinyl leukotriène et l'expression de cytokines pro-inflammatoires dans les mastocytes intestinaux humains.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

Certaines études cliniques de la cannelle chez les patients diabétiques ont trouvé des avantages significatifs, tandis que d'autres n'ont pas réussi à confirmer ces avantages. La meilleure preuve provient d'une méta-analyse de ces essais cliniques, qui comprenait 543 adultes atteints de diabète de type 2. Les résultats montrent que la prise de 120 mg à 6 grammes de cannelle de casse par jour pendant 4 à 18 semaines réduit la glycémie à jeun de 25 mg/dL en moyenne, le cholestérol total de 16 mg/dL, le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) de 9 mg/dL et les triglycérides de 30 mg/dL, et augmente le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) de 2 mg/dL. En revanche, la cannelle n'a aucun effet sur l'hémoglobine glyquée (HbA1c), bien que de nombreuses études aient été trop courtes pour détecter un changement significatif. Les études étaient également de petite taille et très hétérogènes en ce qui concerne la dose, la durée, l'utilisation de médicaments conventionnels et le contrôle du diabète au départ. Il semble que la durée d'utilisation, la posologie et les niveaux glycémiques de base puissent être des facteurs importants influençant les résultats et méritant une étude plus approfondie. De plus, les effets sur le diabète de type 2 sont plus prometteurs que sur le diabète de type 1. Chez les patients atteints de diabète de type 1, la recherche clinique montre que la prise quotidienne de cannelle n'améliore pas la glycémie à jeun, le HbA1c, la sensibilité à l'insuline ou la fréquence des épisodes hypoglycémiques.  Un autre facteur est le type de cannelle utilisé, car de nombreuses espèces différentes sont disponibles dans les produits et elles peuvent différer dans leur composition chimique et les activités qui en résultent. Par exemple, certaines études ont utilisé l'extrait hydrosoluble de cannelle, plutôt que l'épice entière. Malheureusement, certaines études ne précisent pas quelle cannelle a été utilisée, ce qui rend l'interprétation des études difficile. Enfin, l'utilisation des médicaments antidiabétiques en association avec la cannelle peut donner de meilleurs résultats . Une première étude très réussie, menée chez des patients sous sulfonylurées (un médicament qui augmente la sécretion d'insuline),a montré des effets significatifs sur la glycémie à jeun. En effet, l'augmentation de la sécrétion d'insuline, associée au rôle de la cannelle dans la réduction de la résistance à l'insuline, peut donner de meilleurs résultats.

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie120 - 6000 mg

duration12 - semaines

formulationPoudre, Extrait sec


Troubles de digestion
✪✪✪✪✪

L'huile essentielle d'écorce de cannelle et l'écorce de cannelle broyée sont utilisées dans le traitement des états dyspeptiques, tels que les états spasmodiques légers du tractus gastro-intestinal, la plénitude et les flatulences, la perte d'appétit et la diarrhée. Bien que des études contrôlées ne soient pas disponibles, des preuves d'une activité antispasmodique dans des modèles animaux et une longue tradition d'utilisation apportent un certain soutien à son utilisation dans ces indications. L'écorce de cannelle et la cannelle chinoise sont approuvées par la Commission E allemande pour le traitement de la perte d'appétit et des plaintes dyspeptiques telles que les spasmes gastro-intestinaux légers, les ballonnements et les flatulences. L'ESCOP indique que la cannelle est utilisée dans les affections dyspeptiques telles que spasmes gastro-intestinaux, ballonnements et flatulences, perte d'appétit, diarrhée...

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie500 - 1500 mg

formulationPoudre, Huile essentielle, Extrait sec


Syndrome métabolique
✪✪✪✪✪

Les résultats sur l'efficacité de la Cannelle auprès des sujets pré-diabétiques sont contradictoires. Une petite étude clinique menée chez des patients présentant une intolérance au glucose montre que la prise de 6 grammes de poudre de cannelle (C.cassia) deux fois par jour pendant 12 semaines n'améliore pas la glycémie à jeun ni la sensibilité à l'insuline par rapport au placebo. Cependant, un extrait hydrosoluble de cannelle (Cinnulin PF 500 mg/jour) a permis de réduire significativement la glycémie à jeun et la pression artérielle systolique et d'augmenter la masse corporelle maigre, selon un essai contrôlé par placebo mené auprès de 22 sujets atteints de prédiabète et de syndrome métabolique. L'étude a été menée sur 12 semaines et a également détecté des diminutions faibles mais statistiquement significatives de la graisse corporelle dans le groupe traité à la cannelle lorsque des analyses intra-groupes ont été effectuées. Une autre étude clinique menée chez des patients en surpoids ou obèses présentant une altération de la glycémie à jeun montre que la prise d'un extrait aqueux séché de cannelle cassia 250 mg deux fois par jour pendant 12 semaines réduit la glycémie à jeun d'environ 12 mg/dL par rapport à la valeur de base, mais n'affecte pas les niveaux d'insuline à jeun. Un autre essai clinique préliminaire mené chez des patients en surpoids ou obèses présentant une intolérance au glucose montre que la prise quotidienne de deux gélules d'un produit spécifique (Glycabiane, PiLeJe) contenant 228 mg d'extrait de cannelle cassia, 10 mcg de chlorure de chrome et 100 mg de carnosine par gélule, pendant 4 mois, réduit la glycémie à jeun de 6,5 mg/dL mais n'a aucun effet sur l'hémoglobine glyquée (HbA1c), la sensibilité à l'insuline ou le poids corporel, par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie500 mg

formulationPoudre, Extrait sec

Synergies

Carnosine, Chrome

Diabète gestationnel
✪✪✪✪✪

Une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo, menée auprès de 51 femmes souffrant de diabète gestationnel, a révélé que 6 semaines de traitement avec 1 g de cannelle par jour entraînaient une tendance à la réduction des besoins en insuline (53,85 % pour la cannelle contre 44 % pour le placebo) ; toutefois, cette tendance n'était pas significative. La cannelle utilisée était C. cassia. Les chercheurs ont suggéré qu'une plus longue durée de traitement pourrait être nécessaire pour obtenir de meilleurs résultats.

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie1000 mg

formulationPoudre, Extrait sec


Dysménorrhée
✪✪✪✪✪

La cannelle a été utilisée traditionnellement pour les problèmes gynécologiques chez la femme tels que la dysménorrhée, la ménorragie, la lactation et les douleurs de l'accouchement.  Une petite étude a démontré que l'utilisation de la cannelle (Cinnamomum Zeylancium) à raison de 3 g par jour peut réduire de manière significative l'intensité des douleurs menstruelles.

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie3000 mg

formulationPoudre


Infections bactériennes
✪✪✪✪

La cannelle a été utilisée traditionnellement pour les infections courantes comme les infections bronchiques, ORL, urinaires ou infections gastro-intestinales. En MTC, on considère qu'elle réchauffe les reins et fortifie le yang, et elle est donc utilisée pour l'impuissance, entre autres indications.

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie1500 mg

formulationPoudre, Huile essentielle, Extrait sec


Toux
✪✪✪✪

Cette plante a de nombreuses applications en médecine traditionnelle. Elle a été utilisée pour la toux, les crampes abdominales, les spasmes intestinaux...

Posologie

posologiePar voie orale : Ecorce

posologie1500 mg

formulationPoudre, Huile essentielle, Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 500 mg - 4000 mg

- infusion : 2 à 4 g d'écorce de cannelle de Ceylan pour 1 tasse d'eau bouillante, infuser 10 minutes, à boire 2 à 3 fois par jour - écorce séchée: 1,5 à 4 g par jour - poudre 0,5 à 1,5 g par jour ; - huile essentielle : 0,005 à 0,2 g par jour ; - extrait fluide (1:1 à 70 % alcool) 2-4 ml


Interactions

Médicaments

Antidiabétique : interaction faible

La cannelle de Cassia peut abaisser les niveaux de glucose dans le sang, et avoir des effets additifs chez les patients traités avec des agents antidiabétiques. Des ajustements de dose des médicaments contre le diabète pourraient être nécessaires.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

In vitro, le cinnamaldéhyde, un composé principal du Cinnamoni Cortex, inhibe la libération de l’acide arachidonique et donc la formation du thromboxane B2. Il peut réduire ainsi l’agrégation des plaquettes. Théoriquement, l’utilisation concomitante de C.cassia avec des anticoagulants /antiagrégants pourrait augmenter le risque de saignements


Précautions

Troubles hépatiques : éviter

Les coumarines prises oralement à fortes doses sont connues pour causer des dommages hépatiques chez les rongeurs et des incidents isolés similaires d’hépatotoxicité ont été observés chez l’homme. C. cassia contient de hautes quantités de coumarine (jusqu’à 87 000 mg/kg) par rapport à C.verum ou C.burnanii. Avertissement de plusieurs agences de santé europèenne quant à la consommation d’importantes quantités de cassia, dû à sa forte teneur en coumarines. Doses hépatotoxiques de coumarine en thérapie : 50-7000 mg/jour. (dose journalière de coumarines tolérable provenant de l’alimentation : 0-0.1mg/kg de poids corporel) L'agence française recommande de ne pas dépasser 0,1mg/kg/j d'huile essentielle (soit 3g de cannelle de Chine).

Femme allaitante : éviter

Il n'existe pas suffisamment d'informations fiables disponibles sur la sécurité de la cannelle cassia lorsqu'elle est utilisée en quantités médicinales pendant l'allaitement.

Enfant jusqu’à 18 an(s) : utiliser avec prudence

Moitié dose par rapport à l'adulte.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

C. cassia ou C. zeylanicum/verum ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse ; cependant, les apports alimentaires habituels sont probablement sans danger. Actuellement, les preuves de tératogénicité provenant des études animales sont contradictoires.