Actée à grappes noires : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'actée à grappes noires est une plante vivace originaire des écosystèmes humides du Nord Est Américain. Cette plante a une tige ramifiée pouvant atteindre 2 mètres de haut, avec des fleurs blanches en épis. Les fruits sont des petites capsules ovales renfermant des graines noires. Cette plante était utilisée par les Indiens comme sédatif, pour soulager les morsures de serpents, mais aussi pour soulager les troubles gynécologiques. Le rhizome et les racines de l'actée à grappes noires sont utilisés à des fins médicinales. Le rhizome a des composants à effet œstrogénique, et contient aussi des triterpènes tétracycliques hypotenseurs, des acides fukinoliques, des acides isoféruliques, des salicylates, des cimiracémates et des alcaloïdes. L'actée à grappes noires est couramment utilisée pour traiter les symptômes de la ménopause, le syndrome prémenstruel, les douleurs menstruelles, l’ostéoporose (affaiblissement des os) et pour déclencher le travail des femmes enceintes.

Autre(s) nom(s) 

Actea Racemosa, Black cohosh, cimicifuga, cimicaire à grappes

Nom(s) scientifique(s)

Cimicifuga racemosa, Actea racemosa

Famille ou groupe : 

Plantes


Propriétés


Action œstrogénique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

L'actée à grappes noires a des effets semblables à ceux de l’œstrogène qui sont exercés par un mécanisme inconnu. En effet, des recherches sur les animaux suggèrent que les extraits de l'actée à grappes noires ne se lient pas aux récepteurs des œstrogènes, ne régulent pas positivement les gènes dépendants des œstrogènes et ne stimulent pas la croissance de tumeurs dépendantes des œstrogènes. Toutefois, des études sur des animaux ont montré que l'actée à grappes noires pourrait supprimer la sécrétion hypophysaire de l'hormone lutéinisante (LH). On pense que l'actée à grappes noires pourrait avoir des effets sélectifs sur les récepteurs des œstrogènes et donc des effets œstrogéniques sur certains tissus et des effets anti-œstrogéniques sur d'autres tissus.

Usages associés

Ménopause, Syndrome prémenstruel, Syndrome prémenstruel, Dysménorrhée

Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'acide fukinolique présent dans l'actée à grappe noire est un puissant inhibiteur de l'élastase neutrophile impliquée dans les réactions inflammatoires. L’actée à grappes noires a un effet anti-inflammatoire pour tout le système reproducteur, que ce soit au niveau des ovaires ou de l’utérus : crampes menstruelles, douleurs et inflammations associées à l’endométriose, inflammations des ovaires ou des trompes… In vitro, le cimiracémate A, constituant de l'actée à grappes noires, inhibe la production du facteur de nécrose tumorale (TNF-alpha) induite par les lipopolysaccharides (LPS) dans les macrophages sanguins primaires. De même, il a été démontré que l'acide isoférulique, constituant de l'actée à grappes noires, diminuait la libération de cytokines pro-inflammatoires interleukine (IL) -6, TNF-alpha et interféron (IFN) -gamma.

Usages associés

Ménopause, Syndrome prémenstruel, Syndrome prémenstruel

Antioxydant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La forte contenance en agents antioxydants des extraits d'actée à grappes noires lui permet de neutraliser les radicaux et protéger l'ADN des dommages de l'oxydation.

Usages associés

Ménopause

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches préliminaires suggèrent que l'actée à grappes noires pourrait agir comme un agoniste partiel des récepteurs de la sérotonine. Cet effet peut jouer un rôle potentiel dans la réduction des symptômes de la ménopause. D'autres recherches in vitro suggèrent que les extraits de l'actée à grappes noires peuvent fonctionner comme des agonistes du récepteur mu-opiacé (un récepteur de neurotransmetteurs très largement distribué dans le cerveau). Le récepteur mu-opiacé est essentiel pour la température et l'homéostasie hormonale, ce qui peut expliquer les effets de l'actée à grappes noires sur l'atténuation des symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur.

Usages associés

Ménopause


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Ménopause
✪✪✪✪

Plusieurs études ont montré que l'actée à grappes noires était efficace pour réduire les symptômes vasomoteurs (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes) associés à la ménopause. L'ESCOP indique que l'actée à grappes noires est utilisée dans les symptômes associés à la ménopause tels que bouffées de chaleur, transpiration abondante, troubles du sommeil et irritabilité nerveuse. Des études plus récentes indiquent que l'ampleur de ces effets est modeste quand on se concentre sur les études de bonne qualité.

Posologie

posologiePar voie orale : Rhizome, Racine

posologie5 mg

duration6 - mois

populationFemmes

formulationExtrait sec

Black cohosh and fluoxetine in the treatment of postmenopausal symptoms: a prospective, randomized trial.
Black cohosh with or without St. John's wort for symptom-specific climacteric treatment--results of a large-scale, controlled, observational study.
European Union herbal monograph on Cimicifuga racemosa (L.) Nutt., rhizoma
Efficacy of black cohosh-containing preparations on menopausal symptoms: a meta-analysis.
Physiological investigation of a unique extract of black cohosh (Cimicifugae racemosae rhizoma): a 6-month clinical study demonstrates no systemic estrogenic effect.
Efficacy of Cimicifuga racemosa on climacteric complaints: a randomized study versus low-dose transdermal estradiol
Physiological investigation of a unique extract of black cohosh (Cimicifugae racemosae rhizoma): a 6-month clinical study demonstrates no systemic estrogenic effect.
European Union herbal monograph on Cimicifuga racemosa (L.) Nutt., rhizoma
Morning/evening menopausal formula relieves menopausal symptoms: a pilot study.
La préparation de Cimicifuga BNO 1055 contre les œstrogènes conjugués dans une étude à double insu contrôlée par placebo: effets sur les symptômes de la ménopause et les marqueurs osseux.
Effect of exercise and Cimicifuga racemosa (CR BNO 1055) on bone mineral density, 10-year coronary heart disease risk, and menopausal complaints: the randomized controlled Training and Cimicifuga racemosa Erlangen (TRACE) study.
Cimicifuga racemosa dried ethanolic extract in menopausal disorders: a double-blind placebo-controlled clinical trial.
A randomized placebo-controlled trial on the effectiveness of an herbal formula to alleviate menopausal vasomotor symptoms.

Syndrome prémenstruel
✪✪✪✪✪

Une étude suggère que la combinaison du dong quai (100 mg), isoflavones de soja (60 mg) et de l'actée à grappes noires (50 mg) réduirait la fréquence des migraines soudaines liées au syndrome prémenstruel.

Posologie

posologiePar voie orale : Rhizome, Racine

posologie50 mg

duration24 - semaines

formulationExtrait sec

Synergies

Angélique chinoise

Dysménorrhée
✪✪✪✪

L'actée à grappes noires est également proposée pour soulager les règles douloureuses ou irrégulières, ainsi que le syndrome prémenstruel.

Posologie

posologiePar voie orale : Rhizome, Racine

posologie5 mg

formulationExtrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 40 mg - 140 mg (Extrait sec)

L'actée à grappes noires a été utilisée en toute sécurité dans certaines études durant une période allant jusqu'à un an. Cependant, l'actée à grappes noires peut causer des problèmes hépatiques chez certains patients. En effet, plusieurs rapports de cas relient l'actée à grappes noires à l'insuffisance hépatique ou à l'hépatite auto-immune. Il est conseillé de prendre un avis médical avant toute consommation prolongée d'actée à grappe noires.


Interactions

Médicaments

Atorvastatine : interaction modérée

On a rapporté un cas d'un patient qui prenait l'actée à grappe noire et qui a présenté une augmentation des enzymes hépatiques après l'association à l'Atorvastatine. On ignore si l'élévation des enzymes hépatiques est due à l'actée à grappes noires ou à une interaction entre l'atorvastatine et l'actée à grappes noires. Jusqu'à ce que l'on sache d'avantage, il est conseillé aux patients d'utiliser l'actée à grappes noires avec précaution s'ils prennent de l'atorvastatine.

Cisplatine : interaction modérée

Une étude sur l'animal suggère que l'actée à grappes noires peut diminuer l'effet cytotoxique du cisplatine sur les cellules cancéreuses du sein.

Substrat des cytochromes P450 : interaction modérée

Certaines recherches cliniques suggèrent que l'actée à grappes noires peut inhiber le cytochrome P450 2D6 (CYP2D6) et augmenter les taux de médicaments métabolisés par cette enzyme. Parmi les médicaments métabolisés par le CYP2D6, on cite l'amitriptyline (Elavil), la codéine, la désipramine (Norpramin), le flécaïnide (Tambocor), l'halopéridol (Haldol), l'imipramine (Tofranil), le métoprolol (Lopressor, Toprol XL), l'ondansétron (Zofran), le rispéridone (Risperdal), le tramadol (Ultram), la venlafaxine (Effexor) et d’autres.


Précautions

Femme allaitante : éviter

L'actée à grappes noires peut avoir des effets hormonaux. Théoriquement, l'ingestion de l'actée à grappes par la mère allaitante peut avoir un effet indésirable chez l'enfant.

Cancer du sein : éviter

Des recherches sur des modèles animaux suggèrent que l'actée à grappes noires pourrait augmenter le risque de métastases en cas de cancer du sein existant. Cependant, d'autres études cliniques suggèrent que l'actée à grappes noires n'augmente pas significativement le risque de cancer du sein. Jusqu'à ce que l'on en sache d'avantage, les femmes ayant des antécédents de cancer du sein ou à risque de cancer du sein devraient éviter l'utilisation de l'actée à grappes noires.

Maladie hormono-sensible : éviter

L'actée à grappes noires ne semble pas affecter les récepteurs aux œstrogènes, mais il n'a pas été étudié pendant plus de 2 mois chez les femmes présentant des affections hormonosensibles. Jusqu'à ce que l'on en sache davantage, les femmes présentant des affections hormonosensibles doivent éviter l'actée à grappes noires. Parmi ces affections, on cite le cancer de l’utérus, le cancer de l’ovaire, l’endométriose et les fibromes utérins.

Troubles hépatiques : éviter

On craint que l’actée à grappe noire soit associée à des cas d’insuffisance hépatique et d’hépatite auto-immune. Jusqu'à ce que l'on sache d'avantage, il est conseillé aux patients présentant une maladie hépatique d'éviter l'utilisation de l'actée à grappes noires.

Carence en protéine S : éviter

On craint que l'actée à grappes noires augmente le risque de thrombose chez les patients présentant un déficit en protéine S, en raison de son activité œstrogénique. Un cas de thrombose veineuse rétinienne a été noté chez un patient présentant un déficit en protéine S et un lupus érythémateux systémique, 3 jours après la prise d'un produit d'association contenant de l'actée à grappes noires.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

L'actée à grappes noires peut avoir des effets hormonaux et des effets stimulant des contractions utérines. Théoriquement, cela peut augmenter le risque de fausse couche.