Acétyl-L-carnitine : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'acétyl-L-carnitine est un dérivé de l'acide aminé, la L-carnitine. La L-carnitine est un acide aminé non protéique que l'on trouve naturellement dans le corps. Le corps obtient un peu de carnitine de l'alimentation, principalement des viandes rouges et des produits laitiers et peut également synthétiser des carnitines à partir de la lysine et de la méthionine (deux acides aminés). Le rein aide à maintenir les niveaux de carnitine stables. Le corps peut convertir la L-carnitine en acétyl-L-carnitine et vice versa. La fonction principale de la L-carnitine est de transférer les acides gras à longue chaîne. L'acétyl-L-carnitine a montré des bénéfices dans la baisse de la fertilité masculine et de la fatigue liées à l'âge. Elle est utilisée également dans les maladies neurodégénératives liées à l'âge comme l'Alzheimer.

Nom(s) scientifique(s)

Acétyl-L-carnitine

Famille ou groupe : 

Pseudovitamines


Propriétés


Neurologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

On a démontré, sur des modèles animaux, que L'acétyl-L-carnitine augmente le niveau de dopamine dans des parties spécifiques du cerveau et peut moduler les récepteurs NMDA (N-méthyl-D-aspartate est un acide aminé qui imite au niveau de ses récepteurs l'action d'un neurotransmetteur : le glutamate). Cet effet est utilisé pour réduire les symptômes de sevrage à l'alcool. En effet, On pense que les agents dopaminergiques et les antagonistes de la neurotransmission par le N-méthyl-D-aspartate (NMDA) pourraient jouer un rôle important dans le sevrage de l'alcool. De plus, chez l’homme, l’acétyl-L-carnitine augmente les taux de bêta-endorphines (des hormones qui agissent sur la douleur et l'anxiété et provoque une relaxation) , ce qui peut également faciliter le sevrage de l’alcool.

Usages associés

Neuropathie diabétique, Dépression, Alcoolisme

Bioénergisant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

l'Acétyl-L-carnitine joue un rôle important dans la combustion des graisses pour produire de l’énergie, et dans le transport des acides gras à travers les parois des mitochondries (organite cellulaire), où ils sont oxydés et transformés en énergie.

Usages associés

Fatigue

Effet fertilité

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L’acétyl-L-carnitine et la L-carnitine sont présentes dans le sperme et le liquide séminal humains. Les niveaux d'acétyl-L-carnitine et le rapport entre acétyl-L-carnitine et L-carnitine est plus bas dans les échantillons de sperme stérile et de spermatozoïdes peu mobiles. Une augmentation de la motilité des spermatozoïdes est observée in vitro lorsque l’acétyl-L-carnitine ou la L-carnitine est ajoutée à l’échantillon. Des recherches préliminaires suggèrent également que l'acétyl-L-carnitine peut augmenter la production de testostérone et améliorer la fonction testiculaire.

Usages associés

Troubles de fertilité masculine

Fonction cognitive

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'acétyl-l-carnitine joue un rôle dans l’amélioration de maladies liées à l'âge dont la fatigue, sur les défaillances cognitives, l’Alzheimer, mais il n’est pas clair si l’acétyl-L-carnitine améliore la cognition en stimulant l’activité mitochondriale dans le cerveau ou en rendant plus de groupes acétyles disponibles pour être utilisés dans la synthèse de l’acétylcholine (un neurotransmetteur dans le cerveau qui est diminué dans de nombreuses formes de démence).

Usages associés

Déclin cognitif, Alzheimer

Hypoglycémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le rôle de la carnitine dans le métabolisme des graisses, affecte tous les autres métabolismes énergétiques de la cellule y compris la combustion des glucides. Ainsi il peut être lié au métabolisme du glucose, à l’insuline et au syndrome métabolique (il augmente la sensibilité à l’insuline).


Hépato-protecteur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Chez les patients atteints de cirrhose induite par l'alcool, les taux sériques de L-carnitine sont parfois augmentés, probablement à cause d'une biosynthèse accrue de la L-carnitine. Chez les sujets atteints d'hépatite ou de cirrhose compliqués d'une encéphalopathie hépatique (une atteinte cérébrale en cas d'une insuffisance hépatique sévère), l'acétyl-L-carnitine semble améliorer les niveaux d'enzymes hépatiques, l'ammoniac, l'urée, la prothrombine et de la bilirubine.

Usages associés

Encéphalopathie hépatique


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Dépression
✪✪✪✪

Une analyse de recherches cliniques menées en Europe montre que l’acétyl-L-carnitine (1 à 4 grammes par jour) réduit modérément les symptômes dépressifs par rapport au placebo, chez les patients atteints de dysthymie et de dépression. L'acétyl-L-carnitine semble être plus efficace chez les patients âgés et lorsqu'il est utilisé à des doses plus élevées.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1 - 4 g

duration60 - jours

populationSeniors


Fatigue
✪✪✪✪

Des études cliniques ont montré que la prise d'acétyl-L-carnitine à raison de 2 grammes deux fois par jour pendant 180 jours réduisait la fatigue physique de 52% et la fatigue mentale de 43%, contre seulement 4% et 8% respectivement chez les patients âgés traités par un placebo. La fatigue après l'exercice est également réduite de 51% chez les patients âgés traités par l'acétyl-L-carnitine, contre 4% seulement pour le placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2 - 2 g

duration180 - jours

populationSeniors


Troubles de fertilité masculine
✪✪✪✪

La prise de 1g d'acétyl-L-carnitine par voie orale, en association avec 2g de L-carnitine pendant 3 à 6 mois, semble augmenter la motilité des spermatozoïdes chez les hommes atteints de stérilité . En outre, la prise de 500 mg d'acétyl-L-carnitine par voie orale, associée à 1 mg de L-carnitine toute les 12 heures après 2 mois de traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, semble augmenter le nombre de spermatozoïdes et la motilité chez les hommes souffrant de stérilité due à une prostatovesiculoepididymite abactérienne (une inflammation de la prostate, des vésicules séminales et épididyme).

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 - 500 mg

duration6 - mois

populationHommes, Seniors


Déclin cognitif
✪✪✪✪

L'acétyl-L-carntine semble améliorer les fonctions cognitives et la mémoire des personnes âgées avec une défaillance cognitive liée à l'âge.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.5 - 2 g

duration3 - mois

populationSeniors


Alcoolisme
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques ont montré que l'acétyl-L-carnitine, administrée à une dose de 1 à 3 grammes par jour par voie intraveineuse lente sur 3 à 4 heures pendant 10 jours, suivie de 3 grammes par jour par voie orale pendant 80 jours supplémentaires, réduit les envies de fumer, l'incapacité de ressentir du plaisir (anhédonie), les symptômes mélancoliques, ainsi qu'un allongement du délai avant le premier verre, par rapport au placebo, chez les sujets alcooliques en cours de sevrage. De plus, la prise de cette même dose permet de réduire les taux de rechute par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1 - 3 g

duration80 - jours

populationsujets alcooliques


Encéphalopathie hépatique
✪✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques ont montré que la prise d’acétyl-L-carnitine à raison de 2 grammes deux fois par jour pendant 90 jours réduit la fatigue mentale et physique et améliore certains marqueurs de la fonction hépatique, par rapport au placebo, chez les patients présentant une encéphalopathie hépatique légère à sévère. Cependant, d’autres études cliniques ont montré que la prise de cette même dose d’acétyl-L-carnitine améliore la fonction physique, mais pas la fonction mentale, par rapport au placebo chez les patients atteints d’encéphalopathie hépatique légère.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2 - 2 g

duration90 - jours

populationAdultes


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 500 mg - 2000 mg

L'acétyl-L-carnitine a été utilisée sans danger pendant une période allant jusqu'à 33 mois, par voie orale. Les doses utilisées peuvent aller de 500 mg à 2000 mg par jour.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction forte

La prise de 1 g par jour de L-carnitine semble augmenter significativement les effets anticoagulants de l'acénocoumarol (sintrom*). Une augmentation de l'INR après une prise de L-carnitine a été observée. Cette augmentation a persisté 10 semaines jusqu'à l'arrêt de la L-carnitine où le taux d'INR s'est normalisé. Cette interaction n'a été rapportée qu'avec le L-carnitine, mais théoriquement elle peut se produire avec l'acétyl-L-carnitine. Les anticoagulants incriminés sont : Acenocoumarol (sintrom*), warfarine (coumadin*).

Antibiotiques : interaction modérée

Le Cefditoren pivoxil (spectracef*), la pivampicilline et le pivmecillinam augmentent l'excrétion urinaire de la carnitine. Théoriquement, les pertes d'acétyl-L-carnitine peuvent être également augmentées. En cas de traitement de courte durée le taux sanguin de carnitine diminue, mais les niveaux tissulaires ne semblent pas être affectés. Un traitement pendant 1 à 2 mois entraîne une diminution de la carnitine musculaire, et un traitement pendant 6 mois ou plus donne des symptômes de carence en carnitine. Une supplémentation systématique en L-carnitine ou en acétyl-L-carnitine n'est pas nécessaire à moins que le traitement ne soit prolongé ou que le patient ait d'autres facteurs contribuant à diminuer les réserves en carnitine.

Acide valproïque : interaction modérée

L'acide valproïque interfère avec la biosynthèse de la L-carnitine dans le foie et forme un ester de valproylcarnitine qui est excrété au niveau urinaire, ce qui réduit la réabsorption de la carnitine libre. La diminution de L-carnitine n'est pas cliniquement significative chez les personnes prenant l'acide valproïque. Les facteurs de risque de carence symptomatique en L-carnitine avec l'acide valproïque sont : - l'âge inférieur à 2 ans, - un problème neurologique grave, - la prise de médicaments antiépileptiques, - un régime cétogène. Certains experts recommandent une supplémentation en L-carnitine pour les personnes traitées par l'acide valproïque et présentant les facteurs de risque sus cités.


Précautions

Femme enceinte : éviter

A éviter l'utilisation par manque d'informations fiables et suffisantes.

Hypothyroïdie : éviter

La L-carnitine semble inhiber l'activité des hormones thyroïdiennes au niveau des tissus cibles. Théoriquement, cela pourrait se produire avec l’acétyl-L-carnitine

Bipolarité : éviter

L’acétyl-L-carnitine peut augmenter le risque de manie chez les patients présentant un trouble bipolaire.

Epilepsie : éviter

Une augmentation de la fréquence ou de la gravité des crises convulsives a été rapportée chez des patients ayant déjà utilisé la L-carnitine par voie orale ou par voie intraveineuse. Théoriquement, cela pourrait se produire avec l’acétyl-L-carnitine.

Chimiothérapie : éviter

L'utilisation de l'acétyl-l-carnitine chez les patients sous chimiothérapie à base de taxane peut augmenter les symptômes de neuropathie induite par la chimiothérapie.

Femme allaitante : éviter

A éviter l'utilisation par manque d'informations fiables et suffisantes.