Sève de bouleau, l’eau detox

La sève de bouleau est l’une des solutions naturelles les plus populaires pour nettoyer l’organisme. C’est une vraie alliée detox, idéale en cure de printemps pour aider l’organisme au changement de saison. De quoi retrouver sa vitalité et se sentir mieux dans son corps après les longs mois d’hiver !
sève de bouleau

BIENFAITS DE LA SÈVE DE BOULEAU
✓ Détoxifiante et diurétique
✓ Apporte de la vitalité
✓ Antioxydante
✓ Soulage l’inflammation et la douleur
✓ Potentiellement anti-cancer

Qu’est-ce que la sève de bouleau ?

La sève de bouleau est issue de l’écorce du Betula pendula, communément appelé bouleau blanc, bouleau verruqueux ou encore bouleau d’Europe. Considéré comme l’un des plus beaux arbres, le bouleau est associé à la pureté, à la douceur, au renouveau et à la sagesse.

Chez les Celtes, le bouleau est d’ailleurs surnommé l’« arbre de la sagesse ». Son nom scientifique vient du celte « betul » relatif au premier mois lunaire et au retour du printemps. Le bouleau occupe une place de choix dans de nombreuses cultures, notamment chez les peuples d’Europe du Nord (Laponie, Scandinavie, Slovénie, Écosse…).

Appartenant à la famille des Bétulacées, le bouleau est originaire d’Europe et d’Asie du nord. On le retrouve essentiellement dans les pays froids (Canada, région scandinave et subarctique…) et dans certains pays au climat tempéré (France, Pays-Bas…).

eau de bouleau
Une forêt de bouleaux en Europe

Le bouleau est un arbre majestueux pouvant atteindre 30 m de hauteur et vivre jusqu’à 100 ans. C’est avant tout un arbre ornemental aux feuilles vertes puis dorées à l’automne, à l’écorce blanche et brillante et aux fleurs en forme de chaton.

Mais le bouleau est aussi un arbre précieux en phytothérapie. Ses feuilles, ses bourgeons, ses racines, son écorce et la sève qui en est extraite recèlent de nombreux bienfaits. Aujourd’hui, le bouleau est souvent proposé en jus (obtenu à partir des feuilles) mais c’est la sève qui est la partie la plus intéressante de l’arbre.

Si la sève de bouleau est aussi bénéfique, c’est parce qu’elle contient de précieux composants : des oligo-éléments et minéraux mais aussi des vitamines et des acides aminés.

Composition nutritionnelle

  • 17 acides aminés : glutamine et acide glutamique, citrulline, acide chlorogénique, valine, isoleucine…
  • Vitamines : A, E, D3, B1, B2, B6, B3, B9, C
  • Protéines
  • Hétérosides : bétuloside, monotropitoside
  • Acides phénoliques
  • Sucres : glucose, fructose, galactose, saccharose, xylitol
  • Acides de fruits : acide malique, acide succinique, acide citrique, acide phosphorique
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, sodium, potassium, magnésium, silicium, sélénium, chrome, cuivre, fer, manganèse…
  • Flavonoïdes
  • Antioxydants
  • Triterpènes dont bétuline
  • Mucilages
jus de bouleau
L’eau detox et naturelle par excellence

Les bienfaits de la sève de bouleau


💧Détoxifiante et diurétique

La composition de la sève de bouleau fait d’elle une alliée idéale pour éliminer les toxines accumulées durant l’hiver mais aussi les déchets métaboliques (acide urique, urée…). Pour cela, elle agit au niveau des organes émonctoires chargés de l’élimination des déchets : reins, foie, pancréas, peau…

L’effet dépuratif et diurétique de la sève de bouleau est du à l’action synergique de ses différents composants. Le silicium, par exemple, favorise l’élimination de l’aluminium en le piégeant et en le conduisant vers les voies rénales. Parallèlement, ses acides phénoliques agissent sur le drainage. Quant au bétuloside, il exerce une action diurétique qui, en augmentant la production urinaire, booste le processus d’élimination.

Cette étude de l’Université de Médecine et de Pharmacie de Timișoara en Roumanie, menée sur des rats, montre que l’activité diurétique de la sève est supérieure à celle des bourgeons du bouleau, également utilisés en phytothérapie.


⚡️Apporte de la vitalité

En plus de détoxifier, la sève de bouleau redynamise l’organisme. Et pour cause : elle contient une multitude de vitamines tonifiantes comme la vitamine C et les vitamines du groupe B.

L’action des vitamines est complétée par celles des protéines (sous forme d’acides aminés) qui assurent un apport énergétique et exercent de multiples fonctions essentielles.

Enfin, elle contient du magnésium, réputé pour combattre la fatigue. Quant à l’acide glutamique, il contribue à dynamiser et renforcer le système immunitaire.

Consommer de la sève de bouleau est donc idéal pour booster l’organisme et redonner de l’énergie au corps après l’hiver, en cas de fatigue, en période de stress, dans le cadre d’une pratique sportive…

Cette étude de différentes universités polonaises, menée directement en laboratoire, a permis d’identifier les différentes protéines présentes dans la sève de bouleau.


🥝 Antioxydante

La sève de bouleau contient une quantité importante d’antioxydants, sous différentes formes. Les acides de fruits, comme l’acide citrique, sont des piégeurs de radicaux libres. Ainsi, ils protègent et ralentissent le vieillissement des cellules. Les polyphénols et les flavonoïdes sont également de puissants antioxydants.

La vitamine C, la vitamine A (rétinol) et la vitamine E présentes dans l’eau de bouleau luttent contre les radicaux libres. Leur action est d’autant plus efficace que la sève contient du sélénium et des protéines. En effet, la vitamine E a une action complémentaire avec le sélénium et la vitamine A doit être associée à des protéines pour être pleinement efficace.

Cette étude de l’Université de Médecine de Plovdiv en Bulgarie, menée sur des rats, démontre le potentiel antioxydant des feuilles de bouleau en raison de leur teneur en flavonoïdes, également présents en grande quantité dans la sève.


🌵 Soulage l’inflammation et la douleur

La sève de bouleau a la particularité de contenir deux hétérosides : le bétuloside et le monotropitoside. Ces composés naturels libèrent de l’acide salicylique ou salicylate de méthyle, une substance anti-inflammatoire et analgésique proche de l’aspirine.

Le monotropitoside est également présent dans d’autres plantes comme la reine des près (Filipendula ulmaria) ou la gaulthérie (Gaultheria procumbens), reconnues pour leur action anti-douleur, anti-rhumatismale et anti-inflammatoire.

C’est donc grâce à ses hétérosides que la sève de bouleau est capable de soulager l’inflammation et de réduire la douleur. Elle est particulièrement intéressante en cas de rhumatismes ou d’arthrose car elle renforce les cartilages et les articulations. En cela, son action similaire est à celle du curcuma.

Enfin, le silicium contenu dans la sève est réputé pour prévenir l’ostéoporose en améliorant la production de collagène.

Cette étude du Orlando Health Department of Orthopedic Surgery aux États-Unis, menée sur des femmes, montre qu’un apport en silicium contribue à la santé osseuse et prévient l’ostéoporose post-ménopausique.


🔬 Potentiellement anti-cancer

De récentes études ont démontré le potentiel de la sève de bouleau dans la lutte contre le cancer. En effet, elle renferme de l’acide bétulinique et de la bétuline qui agissent sur les cellules tumorales, induisent l’apoptose (mort cellulaire programmée) et inhibent la croissance des cellules cancéreuses.

L’activité de la sève de bouleau a notamment été démontrée en cas de cancer du côlon, du sein, du poumon et de la prostate.

Cette étude de l’hôpital universitaire pour enfants d’Ulm (Allemagne), menée chez l’homme, conclut que l’acide bétulinique est un agent anticancéreux prometteur pour le traitement des cancers.

diurétique naturel
Aussi appelé « l’arbre de la sagesse », le bouleau possède de nombreuses vertus

Comment consommer la sève de bouleau ?

La sève de bouleau fraîche

La sève de bouleau fraîche est extraite de l’écorce de l’arbre au printemps, durant la phase de montée de sève. Elle est ensuite commercialisée dans les jours qui suivent, se conserve au frais et doit être consommée rapidement (sous 2 à 3 semaines).

En raison de son mode de récolte, la sève fraîche n’est pas vendue toute l’année. Il faut donc généralement en précommander pour s’en procurer.

La sève de bouleau stabilisée

Une fois récoltée, la sève de bouleau fraîche a naturellement tendance à fermenter. Elle libère alors du maléate de calcium et du phosphate calcique et devient trouble. Pour limiter cette fermentation, certains fabricants proposent de la sève de bouleau stabilisée.

Il existe plusieurs procédés de stabilisation : avec de l’alcool, du jus de citron, des bourgeons de plantes ou encore en multipliant les bactéries lactiques (lacto-fermentation). Évitez la sève pasteurisée ou contenant de l’azote car ces méthodes de conservation détruisent les nutriments.

Parce qu’elle ne fermente pas, la sève stabilisée a surtout l’avantage d’être commercialisée toute l’année et de se conserver plus longtemps. Elle permet ainsi de réaliser plusieurs cures sur l’année.

Pourquoi choisir de la sève de bouleau bio ?

sève de bouleau prix
Sève de bouleau bio

L’idéal est de choisir une sève de bouleau certifiée bio, 100% pure, sans conservateurs, sans additifs chimiques, non nano-filtrée et non pasteurisée. Vous en trouverez facilement en magasins bio et spécialisés ou sur Internet.

Enfin, privilégiez une sève dont la traçabilité est garantie, récoltée de façon artisanale, dans le respect de l’arbre et éloignée le plus possible des sources de pollution.

Sève de bouleau et plantes médicinales

Pour accentuer l’action detox et revitalisante de la sève de bouleau, il est intéressant de l’associer au gingembre (Zingiber officinale) ou au curcuma (Curcuma longa). Ces plantes sont toutes deux détoxifiantes et stimulantes, en plus d’améliorer la digestion et d’être anti-inflammatoires. Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des boissons à la sève de bouleau et au gingembre.

Pour lutter contre la fatigue après l’hiver, vous pouvez également l’associer à la spiruline (Arthrospira platensis) pendant votre cure de printemps.

Pour soulager les douleurs articulaires, la sève de bouleau peut être associée à l’harpagophytum (Harpagophytum procumbens) ou au boswellia (Boswellia serrata).

boswellia
La sève de boswellia s’associe parfaitement à la sève de bouleau pour soulager les douleurs articulaires

Posologie de la sève de bouleau

⚖️ On recommande généralement de prendre un demi-verre de sève de bouleau par jour, pure ou diluée dans de l’eau.

⌛️ Les prises doivent se faire de préférence le matin à jeun, avant le petit-déjeuner. Évitez de consommer de la sève de bouleau le soir car, en raison de son action diurétique, vous serez contraint.e de vous lever plusieurs fois pendant la nuit pour uriner.

⌛️ L’idéal est d’en prendre sous forme de cure de 20 à 30 jours, à la fin de l’hiver et au printemps. Bien entendu, vous pouvez en consommer toute l’année à condition de faire des pauses régulièrement car elle sollicite beaucoup les reins.

🌳 Sève de bouleau fraîche : un demi-verre par jour.

💧Sève de bouleau stabilisée : 3 bouchons pour 1 litre d’eau, à boire tout au long de la journée.

Contre-indications et effets secondaires

La sève de bouleau est généralement bien supportée par l’organisme. Cependant, sa consommation est déconseillée aux personnes suivantes :

  • Par mesure de précaution, les jeunes enfants, les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter d’en prendre.
  • Elle est déconseillée aux personnes allergiques aux dérivés salicylés ou souffrant d’une pathologie rénale.
  • Les personnes sous traitement médicamenteux (antalgiques, anticoagulants, hypotenseurs…) doivent demander conseil à leur médecin avant d’en consommer.

La prise de sève de bouleau peut provoquer les effets secondaires suivants :

  • Réactions allergiques.
  • Nausées.
  • Augmentation de la quantité d’urine et de selles.
  • Troubles gastro-intestinaux (diarrhées).

Si les symptômes persistent, stoppez votre consommation et consultez un médecin.

Histoire, culture et marché de la sève de bouleau

Une course contre la montre

Chaque année, le printemps sonne le coup d’envoi des récoltes de sève ! La sève de bouleau est extraite de l’arbre en mars-avril (généralement du 15 mars au 15 avril). C’est à cette période, lorsque le bouleau reprend sa phase de croissance, qu’elle monte au cœur de l’arbre.

C’est aussi pendant ce court laps de temps que la sève est la plus riche en acides, en minéraux et en oligo-éléments. Des chercheurs ont d’ailleurs étudié les variations saisonnières des acides dans la sève de bouleau. Après l’éclosion des bourgeons, la composition est moins intéressante et la sève devient trouble.

Une récolte ancestrale

Dans beaucoup de pays, la récolte de sève de bouleau se fait encore de manière ancestrale. Après avoir incisé l’écorce et réalisé un petit trou de quelques millimètres de diamètre, la sève coule naturellement. Un tuyau est ensuite placé à l’intérieur du trou pour guider la sève jusque dans les récipients. Une fois la récolte terminée, le trou est rebouché pour protéger l’arbre des champignons et des maladies. Au fil des mois, le tronc cicatrisera naturellement.

La récolte de sève n’a pas d’incidence sur la santé du bouleau. Au printemps, il produit quotidiennement 200 à 300 litres de sève pour répondre à ses besoins ! Dans le cadre d’une récolte ancestrale et respectueuse de l’arbre, seule une dizaine de litres sont récoltés chaque jour. Et si vous avez un bouleau dans votre jardin, sachez qu’il est possible de récolter la sève vous-même.

Aujourd’hui en France, de nombreuses et de nombreux jeunes entrepreneurs se lancent dans la culture et la commercialisation de sève de bouleau en permaculture, comme ce jeune producteur du Maine et Loire.

Reportage de France 3 Grand Est sur la sève de bouleau

Dossier réalisé par Julia Perez et Charlotte Jean


Sources et études scientifiques

C. Peev, C. Dehelean, C. Mogosanu, Stefana Avram Feflea 2010. Spring drugs of betula pendula Roth: Biologic and pharmacognostic evaluation.

Maciej Bilek, Marcin Olszewski, Paweł Wityk, Paweł Staniszewski, 2019. Proteins of birch tree sap.

Penkov D, Andonova V, Delev D, Kostadinov I, Kassarova M, 2018. Antioxidant Activity of Dry Birch (Betula Pendula) Leaves Extract.

Charles T. Price, Kenneth J. Koval, and Joshua R. Langford, 2013. Silicon: A Review of Its Potential Role in the Prevention and Treatment of Postmenopausal Osteoporosis.

Simone Fulda, 2008. Betulinic Acid for Cancer Treatment and Prevention.

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par
POUR APPROFONDIR