Mucuna, la liane de la dopamine

En botanique comme en phytothérapie, le mucuna est une plante étonnante. Cette liane originaire des régions tropicales peut atteindre 15 m de hauteur et produit des gousses aux poils irritants. Peu engageant au premier abord, le mucuna est pourtant une plante amie. Ses gousses et ses pois renferment un concentré de nutriments. S'il est avant tout réputé pour son action aphrodisiaque, il cache en réalité bien d’autres vertus…
Mucuna

BIENFAITS DU MUCUNA
✓ Réduit les troubles de la sexualité
✓ Soutient le système nerveux
✓ Réduit la glycémie
✓ Augmente la masse musculaire
✓ Antioxydant

Qu’est-ce que le mucuna ?

Le mucuna a pour nom scientifique Mucuna pruriens ou Dolichos pruriens. Aussi appelé « pois à gratter », « haricot rouge » ou « pois mascate », il appartient à la famille des Fabacées au même titre que le haricot, le petits pois, la fève ou le caroubier.

Le genre Mucuna regroupe plus de 80 espèces différentes dont le Mucuna pallida de l’île de La Réunion, le Mucuna poggei d’Afrique ou encore le Mucuna urens d’Amérique.

Mais c’est le Mucuna pruriens qui est le plus utilisé en phytothérapie et dans les médecines traditionnelles. C’est aussi celui qui nous intéresse ici.

Originaire des régions tropicales, il apprécie les climats chauds et humides. Il pousse aussi bien en Asie (Inde et Chine), qu’en Afrique et en Amérique du sud. Il se présente sous la forme d’une plante grimpante ou liane qui s’accroche aux supports naturels qui l’entoure.

plante fourragère
Fleurs et gousses de Mucuna Pruriens

S’il bénéficie de conditions optimales, le mucuna peut croître très rapidement et atteindre 15 m de hauteur. Dans certaines régions, comme à La Réunion ou en Nouvelle-Calédonie, il est même considéré comme une espèce envahissante et son introduction y est interdite.

Ses feuilles sont ovales et ses fleurs blanches ou pourpres apparaissent de novembre à janvier. Disposées en grappes, elles revêtent une forme de papillon. Mais ce sont surtout les gousses qui constituent la partie la plus étonnante.

Après la floraison, la plante produit des gousses recouvertes de poils urticants. Composés d’histamine et de mucunaïne, ces poils peuvent provoquer d’importantes démangeaisons au moindre contact. Chaque gousse renferme jusqu’à 6 graines noires appelés « pois ». C’est dans les gousses et dans les graines que se concentrent les principes actifs du mucuna.

En Asie et en Afrique, il est cultivé comme engrais vert pour améliorer la fertilité des sols et constitue une bonne source d’aliment pour les animaux domestiques. En Amérique centrale et du sud, on peut utiliser ses grains comme substitut au café.

Aujourd’hui, le mucuna est principalement cultivé pour ses propriétés médicinales. C’est une plante importante de la médecine ayurvédique où il est utilisé pour ses effets sur le système reproducteur et le système nerveux. Elle boosterait la libido et permettrait d’augmenter la fertilité, au même titre que la maca.

En Occident, la demande en mucuna est grandissante, notamment grâce à sa haute teneur en L-Dopa, l’acide aminé précurseur de la dopamine.

Composition nutritionnelle

  • 18 acides aminés dont la L-Dopa
  • Sérotonine
  • Vitamines : B1, B2
  • Saponines
  • Alcaloïdes : mucunadine, mucunine, prurienidine
  • Minéraux et oligo-éléments : potassium, calcium, fer, manganèse, phosphore, zinc, cuivre, magnésium, sodium
  • Protéines
  • Lipides
  • Fibres
  • Polyphénols
  • Composés phénoliques et tanins
  • Autres : acide phytique, trypsine, D-chiro-Inositol
graines mucunna
Graines de mucuna

Les bienfaits du mucuna


🔥 Réduit les troubles de la sexualité

Le mucuna est avant tout connu pour son action sur les troubles de la sexualité. En médecine ayurvédique, la plante est recommandée pour traiter les dysfonctions érectiles, lutter contre l’impuissance, stimuler la libido, améliorer la fertilité et augmenter le nombre de spermatozoïdes. Dans l’ayurveda, il permet d’équilibrer les 3 doshas (Vata, Pitta, Kapha) ou énergies vitales.

L’action aphrodisiaque du mucuna est due à la présence d’un acide aminé appelé 3,4-dihydroxyphénylalanine ou L-Dopa. Cette molécule, présente en grande quantité dans les graines, agit efficacement pour améliorer la sexualité chez l’homme et la femme.

Une fois consommée, la L-Dopa a la capacité de se transformer en dopamine, un neurotransmetteur responsable de nombreuses fonctions biologiques dont la libido. L’augmentation du taux de dopamine influe également sur le taux de testostérone, l’hormone sexuelle mâle.

Cette étude de la King George’s Medical University en Inde, menée sur des hommes souffrant d’infertilité, montre comment la poudre de graines de mucuna a augmenté la concentration de spermatozoïdes et amélioré la qualité du sperme.


🙏 Soutient le système nerveux

En médecine ayurvédique, on préconise le mucuna pour soigner les troubles neurologiques et diverses maladies du système nerveux. Aujourd’hui, cette plante fait l’objet de nombreuses recherches car elle pourrait être un traitement potentiel contre la maladie de Parkinson.

Cette maladie neurologique chronique et dégénérative affecte le système nerveux central et crée de nombreux symptômes : tremblements et mouvements involontaires, destruction des neurones, troubles cognitifs…

La L-Dopa contenue dans les graines joue un rôle intéressant dans la lutte contre la maladie de Parkinson. Il a été prouvé qu’un déficit en dopamine est directement lié à certaines pathologies neurologiques dont cette derninnère. Après avoir traversé la barrière hémato-encéphalique, la L-Dopa du mucuna augmente le taux de dopamine dans le cerveau. Cela a pour effet d’améliorer la plupart des symptômes de la maladie de Parkinson.

Aujourd’hui, la L-Dopa est un traitement de référence de la maladie de Parkinson, connu sous le nom de « levodopa ». Mais ce médicament antiparkinsonien contient de la L-Dopa synthétique et provoque plus d’effets secondaires que la plante qui nous intéresse ici.

Comme le montre cette rétrospective de l’histoire de la maladie de Parkinson, publiée par le Rush Unniversity Medical Center de Chicago, le syndrome parkinsonien ou « kampavata » était déjà traité en Inde via l’administration de mucuna en poudre.

Cette étude, publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine et menée sur des patients atteints de la maladie de Parkinson, montre comment la poudre de mucuna a amélioré les symptômes avec peu d’effets secondaires.


🍭 Réduit la glycémie

Le mucuna exerce une activité hypoglycémiante c’est-à-dire qu’il diminue le taux de sucre dans le sang. C’est pourquoi il est utilisé dans la médecine ayurvédique pour lutter contre le diabète. Cette action s’explique par la présence de vitamines B, précieuses dans le traitement du diabète de type 1 et de type 2.

En effet, la vitamine B1 (thiamine) et la vitamine B2 (riboflavine) contenues dans le mucuna sont impliquées dans le métabolisme glucidique et participent à la transformation des sucres. De plus, elles préviennent de nombreuses complications liées au diabète comme la hausse du « mauvais » cholestérol et des triglycérides.

Son action hypoglycémiante est également due au D-chiro-Inositol présent dans les graines. Ce composé naturel a un effet insulino-mimétique et est donc efficace contre la résistance à l’insuline.

Cette étude de l’Université de Sienne, menée sur des patients souffrant de diabète, démontre les effets anti-diabétiques des graines de mucuna.


🏋🏻‍♀️ Augmente la masse musculaire

Le mucuna est une plante intéressante pour les sportifs qui souhaitent gagner en masse musculaire. En effet, en augmentant la dopamine, il agit également sur les niveaux de testostérone car dopamine et testostérone sont étroitement liées.

Or, la testostérone est une hormone impliquée dans le développement de la masse musculaire, dans l’accroissement des tissus et des fibres musculaires. La testostérone améliore également la résistance à l’effort et la récupération en favorisant la détente des muscles.

Les minéraux et oligo-éléments de cette plante participent également à la prise de masse et à l’amélioration des performances. Le fer, par exemple, favorise l’oxygénation des muscles tandis que le potassium réduit les contractions musculaires et les crampes.

Cette étude de l’Université Baylor, menée sur des hommes en entraînement intensif, explique la relation entre l’augmentation de la dopamine par le mucuna et les niveaux de testostérone.


🥝 Antioxydant

En plus de la L-Dopa à l’action antioxydante, le mucuna contient également des polyphénols (phénols et tannins) qui piègent et détruisent les radicaux libres. La plante est particulièrement intéressante pour réduire le stress oxydatif et ses symptômes.

Cette étude de l’université de Calcutta, menée sur des modèles in vitro, montre comment l’extrait de graines de mucuna a efficacement éliminé les radicaux libres.

plantes médicinales
Le mucuna permettrait de stimuler la libido et augmenter la fertilité

Comment consommer le mucuna ?

Le mucuna en comprimés

Les comprimés ou gélules de mucuna contiennent de l’extrait de poudre des graines de la plante. C’est une forme de complément alimentaire qu’on trouvera facilement en magasins bio et spécialisés ou sur Internet. Ce format est aussi un bon moyen d’éviter le goût assez aigre de la poudre.

Les gélules doivent être suffisamment titrées en L-Dopa (50% minimum) pour espérer obtenir des résultats.

plante anti-stress
Le mucuna en comprimés permet de résoudre la question de son goût plutôt aigre

Le mucuna en poudre

On retrouve également le mucuna sous forme de poudre. Après récolte, les graines sont alors séchées à froid puis réduites en poudre.

Elle se mélange facilement à une boisson (eau, jus de fruits, smoothie…) mais son goût peut ne pas plaire à tout le monde. Là encore, on vérifie sa teneur en L-Dopa.

Pourquoi choisir du mucuna bio ?

Le mucuna est une plante qui a tendance à absorber les polluants, les pesticides et les métaux lourds. C’est pourquoi on préfèrera du mucuna cultivé en agriculture biologique.

Le label bio garantit des gélules sans résidus de produits chimiques et non-ionisées. Privilégiez également les gélules sans additifs et sans conservateurs.

Mucuna et tribulus

Le mucuna s’associe bien avec le tribulus (Tribulus Terrestris), une autre plante ayurvédique. L’association mucuna/tribulus est intéressante pour améliorer la libido et les performances sexuelles.

Vous pouvez aussi associer le mucuna au curcuma (Curcuma longa) ou à la spiruline (Arthrospira platensis) pour booster l’organisme ou dans le cadre d’une pratique sportive.

plantes libido
Les fleurs de tribulus s’associent parfaitement avec le mucuna

Posologie du mucuna

⚖️ La posologie recommandée peut aller jusqu’à 900 mg par jour. Le mucuna étant une plante relativement puissante, on commence par de petites doses. En fonction des réactions de votre corps, augmentez la dose progressivement.

⏳ Les prises sont à répartir en 2 fois au cours de la journée, de préférence le matin et le soir. Consommé au petit-déjeuner, le mucuna apporte de l’énergie et améliore les capacités de concentration. Pris le soir, il réduit le stress et favorise l’endormissement.

⏳ Le mucuna peut se prendre en entretien, au quotidien, ou sous forme de cure de 1 à 3 mois. Chaque cure doit être espacée de 2 semaines.

💊 En comprimés : jusqu’à 3 par jour pour des gélules de 300 mg.

🥄 En poudre : 1/2 à 2 cuillères à café par jour.

Contre-indications et effets secondaires

La consommation de mucuna présente certaines contre-indications. Ainsi, on déconseille la plante aux personnes suivantes :

  • Par mesure de précaution, les jeunes enfants, les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter de prendre du mucuna.
  • On le déconseille aux personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires, de troubles psychiatriques, de troubles hépatiques et de cancers évolutifs.
  • Les personnes diabétiques ou sous traitement médicamenteux doivent demander conseil à leur médecin avant d’en consommer.

Des effets secondaires, le plus souvent bénins, peuvent apparaître après la consommation de mucuna. Des nausées, des maux de tête et des troubles gastro-intestinaux peuvent survenir. Si les symptômes persistent, stoppez vos prises et consultez un médecin.

Histoire, culture et marché du mucuna

dopamine
Mucuna sauvage

En raison de sa teneur élevée en protéines (jusqu’à 35%) et de sa grande digestibilité, le mucuna est un aliment intéressant pour la consommation humaine. Très nourrissant, il est encore largement consommé par les populations rurales en Asie, en Amérique et en Afrique qui y trouvent de nombreux nutriments.

On le cultive et le cuisine comme un légume vert. Une fois bouillies, les graines servent aussi à la préparation d’une farine qui servira à nourrir les animaux. En Afrique, la farine de mucuna est un substituant intéressant à certaines matières premières plus onéreuses pour les éleveurs de volailles. Au Burkina Faso, on l’utilise de plus en plus pour l’alimentation des ruminants domestiques.

Au Guatemala, ses graines (surnommées « Nescafé ») remplacent avantageusement les grains de café, sans les effets excitants.

Enfin, on l’utilise comme engrais vert en raison de sa capacité à fixer l’azote, à protéger le sol et à ralentir le développement des mauvaises herbes.

Dossier réalisé par Julia Perez et Charlotte Jean


Sources et études scientifiques

Kamla Kant Shukla, Abbas Ali Mahdi, Mohammad Kaleem Ahmad, Shyam Pyari Jaiswar, Satya Narain Shankwar, and Sarvada Chandra Tiwari, 2007. Mucuna pruriens Reduces Stress and Improves the Quality of Semen in Infertile Men.

Christopher G. Goetz, 2010 The History of Parkinson’s Disease: Early Clinical Descriptions and Neurological Therapies.

Journal of Alternative and Complementary Medicine, 1995. An alternative medicine treatment for Parkinson’s disease: results of a multicenter clinical trial. HP-200 in Parkinson’s Disease Study Group.

Lucia Raffaella Lampariello, Alessio Cortelazzo, Roberto Guerranti, Claudia Sticozzi, and Giuseppe Valacchi, 2012. The Magic Velvet Bean of Mucuna pruriens.

Biswas S, Mallick U.K, Mukherjee A, Ghosh.G, 2010. Antioxidant activity of Mucuna pruriens seeds, cultured callus and L-Dopa.

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par
POUR APPROFONDIR