glucose

Glucose

Le glucose est un élément nutritionnel dont la principale fonction est de fournir de l’énergie aux cellules. Il appartient à la famille des glucides simples. Transporté par voie sanguine, il est stocké au niveau du foie et des muscles sous forme de glucides complexes. Qu’est-ce que le glucose ? Quelles sont ses caractéristiques ? Quels sont les signes de carence et de surdosage en glucose ? Dans quels aliments le retrouve-t-on ? Les réponses dans notre article.

Description et incidence du glucose

Le glucose est un glucide simple. C’est un élément essentiel pour le fonctionnement de l’organisme. En effet, il fournit l’énergie nécessaire aux cellules. Stocké dans le foie et les muscles sous forme de glycogène, il est synthétisé lorsque les besoins énergétiques augmentent. Sa formule chimique est C6H12O6.

Le glucose est libéré par voie sanguine. Le taux de glucose dans le sang correspond à la glycémie. Son taux varie selon les dépenses énergétiques quotidiennes et les apports assurés par l’alimentation ou suite à la dégradation du glycogène en glucose (glycogénolyse). La glycémie est régulée par deux hormones :

  • l’insuline, qui fait baisser le taux de glucose en le faisant entrer dans les cellules
  • le glucagon, qui fait augmenter la glycémie en cas de besoin. Ces deux hormones sont sécrétées par le pancréas.

L’hyperglycémie correspond à un taux trop élevé de sucre dans le sang, tandis que l’hypoglycémie caractérise un taux trop bas. Chez un individu en bonne santé, la glycémie est maintenue constante. La glycémie normale est comprise entre 0,70 g/L et 1,10 g/L, à jeun. Une glycémie élevée de manière constante peut caractériser un diabète.

Il faut distinguer le glucose du sucre et du goût sucré. Le glucose est un glucide simple. Associé au fructose (sucre présent dans les fruits), il donne le saccharose, composant essentiel du sucre raffiné.

Dans certains aliments industriels, le goût sucré est obtenu par l’ajout de sucre raffiné ou de sirop de glucose.

Ces sucres ajoutés sont à l’origine de la surconsommation de sucre qui entraîne surpoids, obésité et augmentation des maladies cardio-vasculaires.

Les différentes fonctions du glucose

Découvert en 1747, le glucose est le carburant principal du cerveau et des muscles avec les lipides. Il assure plusieurs fonctions biologiques :

  • Participe à la formation des glycoprotéines (macromolécules) en association avec divers acides aminés
  • Assure un apport énergétique aux cellules du corps
  • Assure la constitution de stocks de glucose du corps en formant le glycogène. Le corps fonctionne en sollicitant le glucose présent dans le sang mais reste capable de stocker la molécule, afin de pouvoir puiser dans les réserves en cas de besoin.

Les signes de sous-dosage en glucose

Lorsque la glycémie devient inférieure à 0,70 g/L, on parle d’hypoglycémie. Le taux de sucre dans le sang est trop bas et le corps commence à en souffrir. L’hypoglycémie peut être due à un diabète, un jeûne prolongé, un effort physique de grande intensité, de la spasmophilie, une maladie pancréatique, thyroïdienne ou hypophysaire, une intolérance au glucose.

Les signes de carence en glucose varient d’un individu à l’autre. L’hypoglycémie peut se manifester par les symptômes suivants :

  • Sueurs
  • Nausées
  • Malaise
  • Tachycardie
  • Confusion
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Sensation de faim
  • Tremblements
  • Coma hypoglycémique. Le coma hypoglycémique est une urgence médicale. Il peut entraîner le décès ou de graves séquelles neurologiques.

En cas d’hypoglycémie, il faut consommer des aliments contenant des glucides. Boire un verre de jus de fruits, croquer deux morceaux de sucre, manger une compote permet généralement de remédier au problème (lorsque la personne est encore consciente).

Les besoins journaliers recommandés en glucose

Les apports en glucides correspondent à 45 %- 55 % des besoins corporels. En consommant des aliments contenant des glucides, on assure les besoins journaliers en glucose. Ces derniers ne sont pas réellement déterminés. Toutefois, il est recommandé d’assurer une consommation de glucides correspondant à 50 %- 55 % des calories ingérées chaque jour.

Les besoins en glucose varient selon les individus en fonction de la masse corporelle et de l’activité physique. Chez les sportifs, par exemple, les dépenses énergétiques sont accrues lors d’un effort physique intense. Qu’il s’agisse d’un sport d’endurance ou d’un effort intense pendant une courte durée. Voilà pourquoi il faut adapter les apports en glucose en fonction de l’activité programmée.

Un mot sur l’index glycémique : aussi appelé IG, c’est un outil qui permet de classer les aliments selon leur impact sur la glycémie. Certains aliments entraînent une augmentation rapide du taux de sucre sanguin contrairement à d’autres. Cette échelle permet donc d’évaluer la rapidité d’absorption des glucides dans le corps. Plus l’IG est élevé, plus l’aliment est riche en sucres et agit sur la glycémie.


L’index glycémique permet d’adapter sa prise alimentaire en fonction des besoins journaliers. Il sert de guide pour suivre un régime alimentaire équilibré. Avant de consommer un aliment, il peut être intéressant de s’informer sur son index glycémique.

Top 5 des aliments contenant du glucose

Pour bénéficier d’apports en glucose, il est conseillé de privilégier les aliments contenant des glucides simples ou complexes. En effet, le corps synthétise le glucose grâce au glycogène stocké par le foie et les muscles.

Le miel

glucose fructose
Le miel est idéal pour sucrer desserts et boissons chaudes

Le miel contient du glucose et du fructose, un glucide naturel qu’on retrouve aussi dans les fruits. Il a un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre raffiné et moins d’apport calorique et d’impact glycémique.

On peut donc l’utiliser en remplacement dans des les pâtisseries ou pour sucrer yaourts et boissons chaudes. Il est délicieux et et son apport nutritif est intéressant. On recommande d’en consommer quelques cuillères à café par jour, et de faire attention à sa provenance.

Le pain

indice glycémique
On préfère le pain complet et aux céréales au pain de mie

Le pain contient de l’amidon. Après digestion, cet élément est décomposé afin de reconstituer les stocks de glycogène. Il est déconseillé de consommer du pain de mie, car celui-ci contient des sucres ajoutés.

Le pain peut constituer la portion de féculents à consommer lors d’un repas. On peut donc en manger une petite quantité pour accompagner un plat de légumes et de viande maigre. Le petit-déjeuner est également le repas idéal pour manger des tartines car les besoins nutritionnels sont plus importants le matin. Toutefois, chez les diabétiques la consommation de pain est limitée afin d’éviter l’augmentation excessive du taux de glucose dans le sang.

Les pâtes

énergie
Les pâtes constituent un bon apport en glucose, on les préfère aux céréales et avec une sauce légère aux légumes

Les pâtes permettent de combler les apports en glucides et en glucose journaliers. Si une activité sportive est programmée dans l’après-midi, il est conseillé de privilégier un déjeuner à base de pâtes.

Il vaut mieux privilégier les pâtes aux céréales complètes qui ont un index glycémique plus bas que les pâtes standard.

Les légumineuses

glucose def
Les haricots blancs et rouges permettent de faire le plein d’énergie

Les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots blancs, rouges…) sont riches en glucides et ont l’avantage d’être des aliments rassasiants. Elles peuvent remplacer les féculents lors d’un repas.

Les légumineuses se suffisent à elles-même et peuvent être cuisinées en salades. Par ailleurs accompagnent parfaitement les légumes, les viandes ou les poissons.

Les pommes de terre

glucose molécule
Préparer les pommes de terre en purée est un mode de consommation équilibré

Les pommes de terre contiennent de l’amidon et des glucides complexes. On peut en consommer régulièrement afin de reconstituer les stocks de glucides et de glucose de l’organisme.

On évitera les frites (trop grasses) et les pommes rissolées pour favoriser des modes de cuisson plus light. Il est idéal de cuisiner une purée maison, un gratin, un plat au four pour maîtriser l’apport caloriques de vos plats. Il vaut mieux consommer des pommes de terre accompagnées de légumes.

Les symptômes de surdosage en glucose

Lorsque la glycémie devient trop élevée (glycémie > 1,10 g/L à jeun), on parle d’hyperglycémie. Elle peut être imputée à un diabète, à une insuffisance rénale, à une maladie surrénalienne, à un traitement médicamenteux, comme les corticoïdes, au stress, à une maladie pancréatique. Elle peut également faire suite à un état de choc ou à une surconsommation de glucides.
Les signes de surdosage en glucose sont :

  • Fatigue/Somnolence
  • Perte de poids
  • Soif intense
  • Besoin d’uriner souvent

L’hyperglycémie peut être ponctuelle ou chronique. Lorsqu’elle est chronique, il faut soupçonner un diabète. Le diagnostic de cette pathologie est effectué grâce à un bilan sanguin. La prise de sang est réalisée après 8 à 12 heures de jeûne. Le diagnostic de diabète est posé lorsque le taux de glucose à jeun est supérieur à 1,26 g/L au moins deux fois.