Cranberry, la baie du système urinaire

La canneberge ou cranberry est une précieuse alliée du système urinaire. Elle protège aussi le cœur, lutte contre les bactéries et soutient la santé bucco-dentaire.
cranberry

BIENFAITS DE LA CRANBERRY
✓ Prévient les infections urinaires
✓ Protège le coeur
✓ Lutte contre les bactéries
✓ Améliore la santé bucco-dentaire

Qu’est-ce que la cranberry ?

La canneberge (Vaccinum macrocarpon) est aussi appelée « grande airelle » ou « cranberry ». Elle appartient à la famille des Éricacées comme la myrtille ou l’arbousier.

Originaire d’Amérique du Nord, la plante pousse dans les tourbières à l’état sauvage. Elle est aussi cultivée dans des champs sablonneux appelés « cannebergières ». En septembre-octobre, ils sont inondés pour permettre aux fruits mûrs de flotter et d’être récoltés plus facilement. Les États-Unis et le Canada sont les principaux producteurs mondiaux.

Les baies rouges sont appréciées pour leur goût acidulé. Elles se consomment fraîches ou séchées, servent à la préparation de jus, de confiture, de gâteaux…

Au-delà de leurs qualités gustatives, elles possèdent aussi des atouts santé. Protectrices du système urinaire, elles préviennent certaines infections comme les cystites.

Lire aussi l Les meilleurs compléments alimentaires contre les infections urinaires

Leur consommation est aussi bénéfique sur le système cardiovasculaire. Enfin, les canneberges sont antibactériennes et soutiennent la santé bucco-dentaire.

Composition nutritionnelle

  • Acides aminés
  • Vitamines : B5, B6, C, E, K1
  • Minéraux et oligo-éléments : potassium, phosphore, calcium, magnésium, cuivre, fer, manganèse
  • Glucides
  • Fibres
  • Protéines
  • Lipides
  • Actifs antioxydants : anthocyanosides, flavonoïdes, polyphénols
  • Acides organiques : acide ursolique, acide quinique, acide benzoïque
  • Tanins : proanthocyanidols, épicatéchols
  • Eau

Les bienfaits de la cranberry


🌸 Prévient les infections urinaires

Sa consommation est intéressante pour prévenir les infections urinaires. Elle limite notamment le risque de cystites chez la femme.

Les baies renferment des proanthocyanidines. Ces flavonoïdes empêchent l’adhésion aux parois urinaires des bactéries responsables d’infections comme Escherichia coli. Ne pouvant pas se fixer à la muqueuse, elles sont évacuées via l’urine.

De plus, la canneberge acidifie le pH des urines. Cet environnement acide empêche les bactéries pathogènes de se développer.

Cette revue montre l’efficacité de la canneberge dans la prévention des infections urinaires.


❤️ Protège le cœur

La cranberry a des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire. Elle protège le cœur et prévient certaines maladies comme l’athérosclérose. Pour cela, elle réduit les facteurs de risque de maladies cardiaques.

Ses polyphénols antioxydants, par exemple, abaissent le taux de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol) et augmentent celui du bon cholestérol (HDL-cholestérol).

De plus, ils réduisent l’agrégation plaquettaire et diminuent la tension artérielle.

Enfin, la canneberge soutient la santé cardiovasculaire à travers des mécanismes antithrombotiques et anti-inflammatoires.

Cette revue s’intéresse à son action sur les facteurs de risque cardiovasculaire.


🦠 Lutte contre les bactéries

Grâce à son action antibactérienne, elle est capable de réduire le développement et la concentration de bactéries pathogènes.

Elle s’est montrée particulièrement efficace contre la bactérie Helicobacter pylori, responsable d’ulcère gastrique et de cancer de l’estomac.

Cette étude de l’université de Pékin, menée sur des adultes, montre l’activité antibactérienne du jus de canneberge sur Helicobacter pylori.


👄 Améliore la santé bucco-dentaire

La consommation de cranberries contribue à la santé bucco-dentaire et à l’hygiène buccale. C’est pourquoi on la retrouve dans de nombreux produits : dentifrice, gel, pâte…

D’une part, son action antibactérienne prévient l’adhésion de certaines bactéries aux muqueuses de la bouche. Elle crée un biofilm protecteur contre les agents pathogènes.

D’autre part, elle prévient l’apparition des caries par la bactérie Streptococcus mutans.

Enfin, elle peut soulager l’inflammation des gencives comme la gingivite et la parodontite.

Cette revue s’intéresse à ses effets bénéfiques sur la santé bucco-dentaire.

Comment la consommer ?

En baies fraîches ou séchées

Les canneberges sont proposées fraîches ou séchées. Elles peuvent se manger telles quelles si vous appréciez leur goût acidulé.

Vous pouvez aussi les ajouter à vos recettes sucrées (gâteaux, confiture, gelée…) et à vos boissons (thé, tisane, smoothie…). Elles se marient également bien avec la viande et la volaille (dinde).

En jus

Il est possible de trouver du pur jus de cranberry, composé à 100 % de jus de baies. Il existe également des cocktails où la canneberge est mélangée à d’autres fruits : pommes, raisin, framboise… 

Dans ce cas, il convient de choisir une boisson contenant au moins 25 % de jus de canneberge pour profiter de ses bienfaits.

En gélules

Les gélules se prennent comme complément alimentaire, notamment pour le confort urinaire. Elles contiennent du jus déshydraté ou de la poudre de baie.

Choisissez des gélules à haute teneur en proanthocyanidines (au moins 35 mg/gélule).

Elles doivent être sans OGM, sans additifs et sans excipients.

Privilégiez la canneberge bio

La cranberry est une plante sensible aux maladies et aux ravageurs. Elle reçoit donc souvent des traitements chimiques.

Si vous le pouvez, choisissez des fruits cultivés en agriculture biologique. Cela vous garantit l’absence de résidus de pesticides et une culture respectueuse de l’environnement.

Privilégiez également les baies récoltées à la main, issues d’une culture artisanale et durable.

Posologie

La posologie moyenne recommandée est de 500 ml de jus par jour ou de 300 à 1500 mg par jour pour des gélules.

Contre-indications et effets secondaires

Sa consommation présente certaines contre-indications :

  • Par mesure de précaution, elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes ;
  • En raison de la présence d’oxalates, les personnes souffrant de calculs rénaux doivent éviter d’en consommer ;
  • Les personnes en surpoids ou diabétiques doivent en consommer avec modération ;
  • La canneberge peut interagir avec certains médicaments comme les anticoagulants. Demandez conseil à votre médecin si vous suivez un traitement.

Sa consommation présente certains effets indésirables :

  • Maux d’estomac
  • Diarrhée
  • Ballonnements

Si vous ressentez des effets secondaires, stoppez votre consommation et consultez un médecin.


Sources et études scientifiques

RG Jepson, J C Craig, 2008. Cranberries for preventing urinary tract infections.

Diane L McKay, Jeffrey B Blumberg, 2007. Cranberries (Vaccinium macrocarpon) and cardiovascular disease risk factors.

Lian Zhang, Junling Ma, Kaifeng Pan, Vay Liang W Go, Junshi Chen, Wei-cheng You, 2005. Efficacy of cranberry juice on Helicobacter pylori infection: a double-blind, randomized placebo-controlled trial.

C Bodet, D Grenier, F Chandad, I Ofek, D Steinberg, E I Weiss, 2008. Potential oral health benefits of cranberry.

Facebook
Email
Twitter