Impossible Food : le roi du burger vegétal confirme son hégémonie

Derrière ce nom impossible se cache le spécialiste américain de la viande végétale. Impossible Food vient d’achever un nouveau tour de table augmentant de 500 millions de dollars (463 millions d’euros) son financement total, en pleine crise sanitaire mondiale.
impossible food

         Alors que l’économie mondiale tremble sous l’expansion foudroyante du coronavirus, Impossible Food continue à afficher des résultats au beau fixe, porté par l’intérêt croissant pour les substituts de viande et l’éveil de la conscience écologique.

D’après les dires de David Leed (directeur financier de la société) au magazine américain Forbes, la crise actuelle n’a eu « aucun impact concret » sur Impossible Food. Une partie des 500 millions de dollars fraîchement levés est destinée à lutter contre la volatilité économique engendrée par la crise sanitaire.

L’intention de l’entreprise américaine est ainsi clairement formulée par David Lee : « Avec ce qui se déroule en ce moment à travers le monde, il est important de rassurer nos clients sur le fait que nous sommes pensés pour supporter les crises à cout-terme ».

Impossible Food et le succès de la viande végétale

En près de dix ans d’existence, Impossible Food s’est imposée comme l’une des plus puissantes entreprises dans un secteur particulièrement prometteur : la viande végétale, fondée sur les bienfaits des plantes.

L’intérêt de ce type d’aliment alternatif est d’éviter les nombreux inconvénients de la production de viande pour la planète, en concevant un produit naturel et éco-responsable qui restitue le goût de la viande, tout en proposant un apport de nutriments et de protéines similaire.

Impossible Food est aujourd’hui présent dans des milliers de restaurants à travers les États-Unis puis le monde avec son produit phare, l’Impossible Burger, entièrement réalisé à base de plantes, et sans gluten. La dernière levée de fonds réalisée devrait permettre à la société californienne d’agrandir son offre alimentaire, en proposant notamment des saucisses de porc alternatives – toujours à base de plantes. 

Une levée de fonds en pleine crise mondiale

La levée de fonds achevée par Impossible Food la semaine passée a permis de porter le total de financement de l’entreprise à 1,3 milliards de dollars depuis sa création en 2011. Le plus important des investisseurs est sud-coréen : Mirea Asset Global Investments, l’un des plus grands groupes financiers indépendant d’Asie.

On compte aussi les sociétés Khosla, Horizon Ventures et Temasek. Ce nouveau tour de table s’inscrivait à l’origine dans une volonté de poursuivre encore un peu plus la pénétration internationale d’Impossible Food, déjà présent en force en Asie.

Une partie des fonds récoltés vont effectivement servir à augmenter les capacités de production et d’étoffer l’offre alimentaire, permettant ainsi de lutter contre la concurrence féroce dans le domaine de l’alimentation alternative.

Avec la brutale instabilité financière mondiale survenue dans le sillage du coronavirus, une autre partie de la levée devrait toutefois également servir à faire face aux conséquences du coronavirus, qui ne semblent au demeurant guère inquiéter David Lee : « Nous sommes capables de tenir. Nous en avons la capacité grâce à nos investisseurs à long-terme ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter

Fatigué.e ?

Recevez gratuitement notre ebook 10 aliments exceptionnels pour booster son énergie.
1 mardi sur 2, conseils, recettes et réductions pour changer votre vie grâce à votre alimentation.