4 startups françaises qui luttent contre le gaspillage alimentaire

C’est une des plus grandes problématiques du 21ème siècle, et nous sommes tous concernés. Le gaspillage alimentaire survient à toutes les étapes, de la production à la consommation de nos aliments. Depuis peu, des startups s’emparent du sujet. Quelles sont celles-qui agissent au quotidien pour lutter contre ce fléau ? Comment innover dans une société où le gaspillage est presque culturel ?
startup gaspillage alimentaire

Gaspiller au 21ème siècle

Un fléau reconnu par l’ONU

3 milliards de tonnes d’aliments sont jetés chaque année. A l’échelle de la France, cela représente 10 millions de tonnes de produits alimentaires, c’est à dire plus de 20 kilos de nourriture jetés par an et par personne.

De part son importance, le gaspillage alimentaire correspond à deux objectifs de l’ONU pour le développement durable : L’objectif 12,  consommation et production durables, et l’objectif 13, lutte contre les changements climatiques. 

De la production à la consommation : un gaspillage à toutes les étapes

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, 54% du gaspillage a lieu durant les étapes de production, de manutention et de stockage ; et seulement 46% pendant les étapes de transformation, de distribution et de consommation. 

La phase de consommation n’est donc pas la phase la plus mise en cause dans le gaspillage alimentaire. Selon l’ONU, les principales raisons du gaspillage alimentaire sont : 

  • Un manque de communication dans la chaîne d’approvisionnement ; 
  • Une mauvaise planification des consommateurs ; 
  • Trop de rigidité sur les dates limites de consommation ; 
  • Les normes de qualité et les critères esthétiques. 

Depuis la loi Garot du 12 février 2016, les distributeurs alimentaires dont la surface de vente est supérieure à 400 m2 ont l’interdiction de rendre impropres à la consommation les invendus. Ces derniers peuvent être donnés à des associations caritatives agréées alimentaires en échange d’avantages fiscaux.

4 startups pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Ces 4 startups françaises, nées notamment de la loi Garot, luttent contre le gaspillage alimentaire et permettent à chacun d’agir à son échelle. 

startup gaspillage

Too Good To Go

Cette application permet à des restaurants, des boulangeries et autres commerçants alimentaires de revendre moins chers leurs invendus du jour. On peut alors acheter à un prix réduit des paniers surprise composés de ces produits. 

A ce jour, cette application créée en 2016 par Lucie Basch est une des solutions les plus efficaces, avec pas moins de 3 tonnes de nourriture sauvées chaque jour. 

Pagachey

Utilisée par des particuliers comme des commerçants, cette plateforme regroupe des annonces de produits prêts à être gaspillés. Chacun peut ainsi vendre ses boissons, ses biscuits ou encore la viande qu’il ne consommera pas. 

Fondée par Laurent Coste en 2017, cette startup favorise une consommation responsable. Cette solution en aval de la chaîne de distribution offre un moyen simple et accessible à tout le monde de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Cryolog 

Cette entreprise a développé une pastille thermosensible qui indique la qualité d’un produit par un simple changement de couleur. En passant du vert au rouge, la pastille permet une vérification de la conservation des produits. À l’origine de ce changement de couleur, des micro-organismes signalant la limite de consommation.

Cette solution est notamment utilisée pour les plateaux repas dans les hôpitaux. Cependant, son objectif est de conquérir à terme la grande distribution. Spécialisée depuis 2002 dans le contrôle de la chaîne du froid, cette startup nantaise a été reprise en 2014 par Clock-T°.

Love Your Waste

Love Your Waste offre aux restaurateurs la possibilité de transformer leurs biodéchets en énergie. C’est en les accompagnant à tous les niveaux de la gestion de leur déchet que cette startup se démarque. 

En 2016, la commission européenne, lors de la compétition New Ways to Grow sur l’innovation sociale, a récompensé Love Your Waste pour son initiative. Depuis, elle enchaîne les prix sur l’innovation et le développement durable. Elle a déjà permis la valorisation de plus de 700 tonnes de déchets. 

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un article écrit par